« Appel au soulèvement républicain !» par Jean-Luc Pujo (Penser la France) Mardi 22 septembre 2015 – Les Tuileries – Paris.

pujo-1a,bWF4LTY1NXgw

Anniversaire de la proclamation de la République – le 22 septembre 1792 – manifestation organisée par André Bellon & l’association “Pour une Constituante”.

___

Mes premiers mots seront des remerciements :

– Merci à André BELLON

– Merci à l’association » Pour une Constituante » ;

Chaque année, c’est un plaisir pour nous, pour les Clubs » Penser La France », de nous retrouver à vos cotés.

*

I – mais nous ne sommes pas là simplement pour nous souvenir.

Nous ne sommes pas des nostalgiques.

Certes nous aimons à nous rappeler l’histoire glorieuse de la France, de notre France.

– Au printemps 1792, les armées françaises connaissent leurs premiers revers ;

– Le Roi en profite pour user de son VETO.

– Les insurrections se succèdent : celle du 20 juin puis celle du 10 août ;

– C’est alors l’arrestation de Louis XVI et son incarcération au temple ;

– Dans le même temps, est convoquée une Convention nationale, une » constituante » élue au suffrage universel ;

– C’est dans ce contexte que retentie l’immense joie de la victoire, le 20 septembre 1792 au Moulin de VALMY sur l’ennemi Prussien – Déjà !

– Le lendemain, le 21 septembre 1792, la Convention tient sa première séance : » Abolition de la Royauté » et proclamation de la » République, une et indivisible » !

C’est tout cela que nous fêtons aujourd’hui !

Mais pas seulement.

Nous nous réunissons aujourd’hui pour dire notre très grande colère !

*

II – MAIS qu’ont-ils fait de la République, ce bien précieux de la Nation ?

Qu’ont-ils fait du territoire national ?

Qu’ont-ils fait de l’Etat, l’Etat français démantelé ?

Qu’ont-ils fait de nos communes, ce cœur de la Démocratie devenu sans le sous ?

Qu’ont-ils fait de l’Education nationale ?

Qu’ont-ils fait de la Langue ? Notre Langue immense, le français ?

Qu’ont-ils fait de nos armées ? De notre Police ?

MAIS qu’ont-ils fait de notre peuple ? De notre Nation ?

OUI ! Nous sommes bel et bien face à une immense trahison !

*

III – Ils nous ont trahis !

Ils ont trahis la République ! Ils ont trahis la Démocratie !

Toutes ces fausses élites au service de BRUXELLES, ce nouveau Parti de l’Etranger !

Ils nous mentent soir et matin.

Et quand ils ne mentent pas, ils violent le peuple.

Nous n’oublions RIEN !

Souvenez-vous du Référendum de 2005 !

Quand le peuple – quand notre peuple – avec l’instinct qui caractérise les grands peuples refusa ce malheur imposé dicté par BRUXELLES …

Face à ce refus magistral, ils organisèrent alors le viol collectif de la Nation !

Souvenez-vous de cette infamie : le vote du traité de Lisbonne en 2007 !

Un immense viol collectif !

Mais quelle honte que ces partis libéraux – de gauche, de droite – qui font profession du mensonge et de la Trahison !

Ce parti dit » socialiste » !

Ce parti » UMP » dit » républicain » !

Tous au service de cette réalité monstrueuse révélée en janvier 2015 par l’infâme et diabolique Jean-Claude JUNKER – je le cite :

» Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités Européen ! »

QUELLE HONTE !

OUI ! Il faudra juger tous ces Hommes !

Une fois au pouvoir, nous les jugerons !

Une fois débarrassé des Libéraux traitres, nous règlerons la question de l’extrême droite !

L’extrême droite ? A la niche … qu’elle n’aurait jamais dû quitter !

C’est cela la Révolution Républicaine, hyper-républicaine, que nous allons porter !

*

IV – Comment ? ou QUE FAIRE ?

Comment ? ou » Que faire » ?

Nous devons travailler au soulèvement Républicain des français !

Au soulèvement républicain de la Nation !

Notre objectif est limpide :

– il nous faut remettre la République debout !

– il nous faut refonder les grandes institutions de la République !

– il nous faut réveiller l’esprit républicain qui est dans chacun de nous !

– Réveiller par tout moyen ce grand esprit français !

Nous devons en un mot redonner le pouvoir au PEUPLE !

Nous devons appeler tous les français à se mobiliser ! Partout où ils se trouvent !

Ici, avec nos organisations.

Demain, avec l’élan magistral d’une nouvelle résistance républicaine et nationale.

Voilà le message et l’Appel que nous devons sans cesse repeter !

Vive la République !

Vive la France !

Jean-Luc Pujo*

__

*Jean-Luc PUJO est président des clubs “Penser la France”

Léon LANDINI, Résistant d’hier, résistant d’aujourd’hui !

VIDEO – EXTRAITS de l’entretien de 3H00

Entretien avec M. Léon LANDINI, président de l’Amicale Carmagnole-Liberté des anciens Francs-tireurs et partisans – Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI) ; président-délégué du Pôle de renaissance communiste en France (PRCF).

Entretien exclusif mené par Jean-Luc Pujo pour POLITIQUE-ACTU.COM – Jeudi 7 avril 2011

VOIR L’ENTRETIEN de 3H00 : CLIQUER ICI

Afrique : « Contre le “choc des civilisations”, le “dialogue des humanités” » Intervention de Jean-Luc Pujo, « Penser la France » – SENAT – Lundi 7 décembre 2015

france-afrique-588x334,bWF4LTY1NXgw

– Pour une alternative mondiale –

[Intervention prononcée par jean-Luc Pujo, lors du Colloque France-Afrique, au cours de la 1ère table ronde réunissant le professeur et géopoliticien Alexandre Melnik et le politologue spécialiste du monde arabe Antoine Sfeir sur le thème : “Globalisation : Impératif de “Réinitialisation” de la politique française face aux challenges géostratégiques de l’Afrique du XXI siècle.]

Sénat – Paris – Lundi 7 décembre 2015

***

Mesdames, Messieurs,

Mes premiers mots seront des remerciements.

Je veux ici remercier Mme Farida Schera BAKHOUCHE d’avoir pensé et organisé cette journée importante.

C’est un immense plaisir de participer à cette journée de travail sur un thème qui nous tient particulièrement à cœur : » Les relations entre la France et L’AFRIQUE », avec » les Afriques » …

***

La France a toujours fantasmé sur l’Afrique… car il y eut en France une véritable passion pour l’Afrique. Et je la crois toujours présente… même exprimée différemment.

Mais que reste-t-il de cet immense dialogue ?

Qui se souvient de l’immense aventure de René CAILLE découvrant TOMBOUKTOU (20 avril 1828), de FAIDHERBE et sa canonnière Basilic libérant le fort Médine défendu courageusement par une poignée de tirailleurs sénégalais (1857), … ou de BRAZZA, au Moyen-Congo sur les terres du Roi Makoko ou au fin-fond de l’Oubangi-Chari (1860) ?

Que reste-t-il de tout cela ?

Décolonisation, réussie ou ratée ; relations ambiguës ou enfin assainies par un juste dialogue respectueux » d’égal à égal » parce que » chaque peuple a son génie propre » …

Le dialogue entretenu par la France avec les AFRIQUES a semblé hésiter, prisonnié de ses fantasmes, de l’absence de perspectives courageuses et lucides, écrasé par le poids d’une histoire partagée dont on n’admet ni la grandeur ni la charge obscure.

Mais aujourd’hui ?

Ce dialogue de la France avec les Afriques n’est certes pas totalement en panne mais il n’est absolument pas au niveau de » l’immense promesse » que nous avons collectivement porté.

Comment accepter de voir la France limiter l’essentiel de son action à une seule présence militaire, à une seule présence bancaire (la Banque de France gérant le franc CFA) et à la seule présence de la compagnie TOTAL ?

» Quel gâchis ! » » Que d’erreurs » en partage.

***

Aujourd’hui, l’AFRIQUE connaût des changements rapides et exceptionnels.

L’Afro-pessimisme en vigueur jusqu’au début des années » 2000 » a passé.

» Certes, l’Afrique des laisser-pour-comptes, de la misère et de la pauvreté, d’une jeunesse désespérée ; le continent des trafics, des catastrophes et de la guerre, de l’assistance internationale et de l’aide humanitaire existe toujours. »

Mais une autre Afrique est en train de se dresser et à une vitesse exceptionnelle en dix ans :

– 5 % de croissance économique par an;

– croissance des importations au Sud du Sahara de 16 % par an ;

– Epargne et réserves de change estimées à 500 Milliards de $ US ;

– Augmentation de 15% de l’indice du développement humain en Afrique subsaharienne sur la même période ;

Malgré ces perspectives heureuses, l’Afrique doit aujourd’hui faire face à de nouveaux défis immenses qui menacent gravement la stabilité du continent. Et avec lui, la stabilité des zones régionales à proximité … donc l’Europe.

Les défis que doivent relever » l’Afrique – les Afriques » sont nombreux.

Il s’agit d’une part, de défis classiques, liés à l’explosion démographique sachant que la population africaine doublera d’ici 2050 pour atteindre quasiment 2 milliards d’individus : défis alimentaires, défis sanitaire, défis environnementaux ; défis éducatifs ; défis énergétiques. Etc.

De tout cela vous parlerez aujourd’hui pour répondre à cette question essentielle : Quelles perspectives allons-nous offrir à une jeunesse Africaine de près d’un milliard de personnes d’ici 25 ans ?

Défis classiques, certes, mais aussi défis exceptionnels directement liés à la dimension stratégique de ce continent.

De quels défis s’agit-il ? Et en quoi la France peut aider aujourd’hui l’Afrique à les relever ?

D’une part, l’Afrique est devenue le théâtre d’un choc entre puissances, entre Bloc Etatsunien-Occidental et Bloc Chinois (I).

D’autre part, l’Afrique et les peuples africains sont menacés sur l‘autel de la » gouvernance mondiale », dirigée par une idéologie cynique qui méprise profondément l’africanité (II)

Je vous propose d’examiner ces deux défis.

I – Le 1er grand défi concerne le choc des puissances

La guerre a déjà commencé.

Le Général Henri PARIS écrit : » Entre la Chine et les Etats-Unis, le conflit est inexpiable. Les intérêts sont par trop divergents, ne serait-ce que l’exploitation des ressources pétrolières mondiales, ce qui n’est que l’une de leurs moindres rivalités. L’une des deux superpuissances est de trop sur la terre (…) »

» L’hypothèse d’une guerre locale et limitée en matière d’armement comme de délimitation géographique, et de protagonistes est tout à fait possible. Elle pourrait opposer Chinois et Américain directement ou par alliés interposés »

Sur quel champ de bataille ?

» Le champ de bataille le plus évident – et bien circonscrit géographiquement – est l’Afrique subsaharienne et ses zones pétrolifères. Les Chinois sont déjà bien implantés au Soudan, visant le Darfour et le maintien du contrôle de l’oléoduc menant à la mer Rouge. Leur implication dans la Corne de l’Afrique est appelée à s’amplifier. »

» Le soutien à tous les mouvements anti-américains dans la région du Golfe de Guinée n’en est qu’à ses débuts (…) c’est donc une lutte à fleurets démouchetés que livrent les Chinois contre les américains au premier chef, puis les Britanniques et les Français ».

» L’Afrique subsaharienne représente un terrain d’excellence pour de tels objectifs. La Mer de Chine ou la région du détroit de Malacca représentent d’autres théâtres d’opération, non exclusif de l’Afrique » conclu le Général PARIS.

*

L’intérêt de la Chine pour l’Afrique n’est pas nouveau !

» Les relations entre l’Afrique et la Chine remontent à l’époque de la dynastie han (-206 av J.-C. / + 220 ap. J.-C.). Les premiers écrits chinois concernant l’Afrique remontent au VIIIe siècle de notre ère, comme il semblerait que des flottes chinoises aient fait le tour des côtes d’Afrique dès le XVe siècle » rappelle le professeur Barrat.

A l’époque contemporaine, le dialogue s’est établi bien sûr à l’occasion de la Conférence de Bandoeng (Bandung) en 1955, dans un contexte tiers-mondiste, de front anticolonial, de haine des américains.

Et durant la Guerre froide, les Chinois ont été très présents, notamment auprès de l’UNITA de Savimbi en Angola. Rien d’étonnant à ce que la Chine tire de l’Angola l’essentiel de ses importations africaines de pétroles.

Pétrole certes, mais d’autres secteurs sont concernés : celui du génie civil, du bâtiment et des travaux publics mais aussi celui de l’énergie.

Compagnie pétrolière chinoise (CNOOC) ou Groupe pétrochimique (SINOPEC) s’intéressent à la Guinée équatoriale, attaquent le marché Algérien, le Congo, le Mali ; interviennent en Mauritanie, au Niger, au Nigéria et au Tchad, bousculant ainsi les intérêts américains comme d’ailleurs les intérêts Français.

Ainsi, la Chine est tout naturellement devenue depuis 2009, le premier partenaire commercial de l’Afrique proposant des niveaux de crédits époustouflants – 110 milliard de $ en 2010 – par le canal de la China Development Bank et l’Eximbank ;

***

Ce choc des puissances en Afrique peut inquiéter.

Cet affrontement de Titans explique pour une part certaine non seulement le financement de mouvements et de guérillas classiques – comme dans le Delta du Niger – mais également le financement des mouvements terroristes islamistes.

De la même façon, peut-on décoder la vague de » printemps arabes » dans le Maghreb.

Plusieurs sources d’informations concordantes, nous permettent d’affirmer que les services Chinois comme les services Occidentaux sont impliqués dans la plupart des mouvements qui ont agités l’Afrique subsaharienne et l’Afrique du Nord.

Il serait ainsi malvenu – pour ne pas dire plus – de mettre les seuls Africains en accusation face au terrorisme.

L’Afrique est là encore prise au piège par des intérêts géostratégiques qui agitent le » Grand Echiquier », qui la dépassent et peuvent menacer son propre développement équilibré.

Il va nécessairement falloir appeler l’ensemble de la Communauté internationale à prendre ses responsabilités… et la France à jouer pleinement son rôle.

2ème point – II – : L’Afrique et les peuples africains peuvent être sacrifiés sur l‘autel de la gouvernance mondiale, dirigée par une idéologie cynique qui méprise profondément l’africanité.

Le 2ème Grand défi concerne le défi idéologique auquel nous sommes collectivement confrontés : cette idéologie cynique qui accompagne la gouvernance mondiale et méprise profondément l’africanité.

» C’était la meilleur des époques, et la pire » écrivait Charles Dickens en pleine révolution industrielle.

C’est probablement ce que nous pourrions dire de notre période historique.

» Une transformation unique dans l’histoire de l’humanité a lieu dans le monde entier. C’est » l’éveil politique mondial » » pour reprendre la formule de Zbigniew Brzezinski.

C’est le défi le plus sérieux et le plus important pour les pouvoirs organisés de la mondialisation : les États-nations, les compagnies multinationales, les banques, les banques centrales, les organisations internationales, l’armée, les services du renseignement, les médias et les institutions académiques.

La classe capitaliste transnationale ou » super-classe », comme l’appelle David Rothkopf, s’est totalement mondialisée. Mais en mondialisant son pouvoir, en cherchant à construire un » nouvel ordre mondial » de gouvernance planétaire et en dernier lieu de gouvernement mondial, cette » super-class » a simultanément mondialisé les populations.

» La » révolution technologique » (ou » technétronique » comme la qualifiait Brzezinski dans les années 1970) s’est accompagnée de développements géopolitiques majeurs. »

Avec l’évolution technologique et les systèmes de communication de masse, les peuples du monde sont aujourd’hui en mesure de communiquer entre eux instantanément et d’avoir accès à des informations provenant du monde entier.

Cet » éveil politique mondial » est un » véritablement transformateur » de la scène planétaire, affirme Brzezinski.

Il précise dans son fameux discours de 2009 à la » Chatham House » à Londres.

» La jeunesse du Tiers-monde est particulièrement agitée et rancunière. La révolution démographique qu’ils incarnent constitue dès lors – elle aussi – une bombe à retardement politique.

À l’exception de l’Europe, du Japon et des États-Unis, l’expansion rapide du gonflement démographique dans la tranche d’âge des 25 ans et moins, crée une masse énorme de jeunes gens impatients.

Leurs esprits ont été agités par des sons et des images émanant de loin et qui intensifient leur mécontentement face à leurs préoccupations.

Leur fer de lance révolutionnaire potentiel émergera probablement de la tonne de millions d’étudiants concentrée dans les institutions d’enseignement de » niveau supérieur » des pays en développement, d’une intellectualité souvent douteuse.

(…) socialement dépourvue d’assurance, et embrasés par un sens d’indignation sociale, ces millions d’étudiants sont des révolutionnaires en devenir, déjà partiellement mobilisés en grandes congrégations, connectés par Internet et pré-positionnés pour une reprise de ce qui a eu lieu des années auparavant à Mexico ou sur la place Tiananmen.

Leur énergie physique et leur frustration émotionnelle n’attendent qu’une cause, une foi ou une haine pour se déclencher. »

*

Si ce constat peut être partagé – en partie -, en revanche, nous pouvons être étonnés des réponses envisagées.

Que nous dit » Brzezinski » ?

» Il est nécessaire » d’accroûtre la coopération supranationale promue activement par les États-Unis ».

Et » (…) du point de vue de l’oligarchie mondiale, la seule façon d’imposer l’ordre et le contrôle à cette condition humaine unique et historique est par le biais du chaos organisé, des crises économiques, de la guerre et l’expansion rapide ainsi que l’institutionnalisation d’une dictature scientifique mondiale. »

Ainsi, que ce soit :

– Le fameux rapport de la Trilatérale » The crisis of démocracy » de Crozier, Huntington et Watanuki en 1975, pointant – je cite Huntington – » Les Noirs comme un des groupes devenu actif sur le plan politique et présentant le danger de surcharger le système politique de revendication » ;

– Le rapport dit » de la montagne de fer » relatant les travaux du » groupe d’étude spéciale » mis en place en 1961 par Kennedy, MacNamara et ses conseillers Bush et Rusk, mettant en relief » les fonctions de la guerre », comme » mal nécessaire », selon l’expression de Joseph de Maistre ;

– Le discours de Zbigniew Brzezinski à Chatham House à Londres, en 2009, appelant à un contrôle strict des populations, par tout moyen ;

L’ensemble de ces données permet de mieux comprendre le cynisme qui accompagne la gouvernance mondiale et la capacité à œuvrer par tous les moyens possibles pour assurer une domination mondiale, y compris par la gestion organisée de conflits, de pandémies … pour assurer une régulation démographique donc politique.

L’Afrique est directement concernée et visée par cette idéologie cynique.

Nous le sommes aussi.

Comment accepter cette idéologie sans lutter ?

***

La France et l’Afrique peuvent – et doivent – construire une réelle Résistance.

Bien sûr, elle passe par la capacité que nous aurons à relever les défis classiques.

Il faut que la France prenne ses responsabilités :

– en terme de migration responsable : faire de l’immigration pendulaire la contrepartie de l’investissement humain en terme de formation ;

– réinvestir d’immense programme de coopération notamment à destination de cette priorité des priorités : la scolarisation des petites filles en Afrique ;

– faciliter le dialogue entre sociétés civiles: il y a tant d’énergie et d’inventivité ;

Mais c’est ailleurs que se joue l’essentiel.

Nous devons construire une alternative politique mondiale, une alternative intellectuelle de substitution, capable d’offrir des perspectives élevées au prochain 15 milliard d’être humains que comptera la planète en 2100.

Laquelle ?

Il s’agira :

– de substituer à l’idéologie du » Choc des Civilisations » le dialogue des Humanités ;

– de refonder la perspective d’un véritable » Projet de paix perpétuelle » ;

– de renforcer le rôle essentiel du dialogue des Nations dans le respect des différences.

Il nous faudra lancer des ponts, b̢tir en commun des lieux nouveaux dՎchanges et de partages ;

Dans cette guerre à mener, la France a beaucoup à recevoir de l’Afrique, notamment cette part d’esprit, de spiritualité qui nous manque tant, révèle notre faiblesse, annonce notre perdition.

***

» Que l’enfant blanc et l’enfant noir – c’est l’ordre alphabétique -, que les enfants de la France confédéré aillent main dans la main

Tels que les prévoient le Poète, tel le couple Demba-Dupont sur les monuments aux morts,

Que l’ivraie de la haine n’embarrasse pas leurs pas dépétrifiés,

Qu’ils progressent et grandissent souriants, mais terribles à leurs ennemis comme l’éclair et la foudre ensemble. »

Ecrivait à Paris, en Avril 1940, Léopold Sedar Senghor.

C’est cet esprit de communion que nous devons retrouver pour renouer avec » l’esprit de vérité » qui doit accompagner l’œuvre de » ré-enracinements » de nos peuples – chère à la philosophe Simone Weil – et qui assurera – je veux le croire – leur possible bonheur.

Je vous remercie.

Jean-Luc Pujo*

___

*Jean-Luc Pujo est président des Clubs “Penser la France”, romancier, essayiste. Il est également rédacteur en chef du journal en ligne “Politique-actu.com” qui traite de géopolitique, de philosophie, d’histoire et de politique.

__

Sources :

Sur le nouvel ordre mondial :

– » L’Oncle Sam et le Mandarin » Général Henri Paris ;

– » La ponérologie politique : Etude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques » par Andrew M. Lobaczewski ;

– » La Terreur Fabriquée, Made in USA » par Webster G. Tarpley ;

– » Arabesque Américaine : Le rôle des États-Unis dans les révoltes de la rue arabe » par Ahmed Bensaada ;

– » La pensée stratégique russe » par Jean Geronimo ;

-» Une certaine Idée de l’Europe » Georges Steiner ;

– » L’archipel de la gouvernance mondiale ONU, G7, G8, G20… » Alain Dejammet ;

– » Les anti-Lumières : Du XVIIIe siècle à la guerre froide » Zeev Sternhell ;

– » La route vers le nouveau désordre mondial – 50 ans d’ambition des Etats-Unis » Peter Dale Scott ;

– » Superclass : The global power elite and the world they are making” David Rothkopf;

– » L’Etat profond américain – La finance, le pétrole, et la guerre perpétuelle » Peter Dale Scott ;

– » Les dollars de la terreur, les Etats-Unis et les islamistes » Richard Labevière ;

– » Le nouveau capitalisme criminel » Jean-François Gayraud ;

– » La mondialisation de la pauvreté et le nouvel ordre mondial » Michel Chossudovsky;

– » Y vendran – Las migraciones en tiempos hostiles » Sami Nair – 2006 – Bronce – Barcelona ;

Revues :

– Les Cahiers de la » Fondation Res Publica » ;

– » Géostratégiques » (Académie géostratégique de Paris) ;

– » Les Cahiers de l’Orient » ;

Divers :

– Simone Weil » L’enracinement »

– Emmanuel Kant : » Projet de paix perpétuelle »

– Léopold Sédar Senghor : » Hosties noires »

Autres :

– » The crisis of democracy » – Crozier, Huntington et Watanuki – (Report on the Governability of Democracies to the Trilateral Commission, New York University Press, 1975) ;

– Le rapport dit » de la montagne de fer » paru en 1967 aux Etats Unis chez Dial Press, sous le titre original de : » Report from the Iron Mountain on the possibility and the desirability of peace

– » La Chinafrique : un tigre de papier ? » Revue Géostratégiques n°25 octobre 2009 ;

– La China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) est une compagnie pétrolière chinoise créée en 1982 et dont le capital est contrôlé en totalité par l’État chinois ;

– La China Petroleum and Chemical Corporation (Sinopec) est un groupe pétrolier et chimique chinois ;

– » Les soirées de Saint Petersburg » Joseph de Maistre ;

“Sortir de l’UE atlantique et de l’euro par la porte à gauche, utopie ou unique voie réaliste pour le socialisme ?” par Jean-Luc PUJO – intervention fête de l’HUMA – dimanche 13 sept. 2015

pujo,bWF4LTY1NXgw

Intervention de Jean-Luc Pujo – Les Clubs » Penser la France » – Fête de l’HUMA – Dimanche 13 Septembre – 14 h 30 – stand du PRCF.

***

Mes premiers mots seront des remerciements : Merci au PRCF ; Merci à Georges Gastaut ; Merci aux militants communistes car ils sont des militants exemplaires et bien souvent nous donnent une sacrée leçon de militantisme et de courage. Merci à vous.

Il y a deux ans, nous étions réunis – ici même – cher Georges Gastaud – pour réfléchir sur la constitution d’un » nouveauCNR » !

J’introduisais mon propos en disant ma très grande colère par trois motifs :

Je parlais de la Syrie après la Côte d’Ivoire, la Libye, le Mali… J’évoquais l’Affaire SNOWDEN, l’avion du président MORALES et les écoutes de la NSA : notre déculottée diplomatique. Enfin, je rappelais les propos tenus : ceux des responsables du Front National ; ceux de l’UMP puis ceux du Ministre de l’Intérieur – sur les Roms & la politique sécuritaire – propos indignes de responsables politiques français qui m’avaient choqué en tant que républicain.

Deux ans plus tard : rien n’a changé, sauf en pire.

Manuel VALLS – celui-là même qui insultait les Roms – est depuis devenu Premier ministre. La belle affaire. Un Premier ministre » libéral autoritaire » dont la France aurait pu largement se passer.

– Jamais autant d’actes racistes et antisémites dans notre pays;

– Jamais autant de licenciements ;

– Jamais autant de reniements de notre réalité collective : la France…

Je pourrais dire aujourd’hui que ma colère est intacte :

– Les attentats de Charlie Hebdo et de la superette Casher de Vincennes et l’immense mobilisation » Je suis Charlie » aussi insupportable politiquement qu’était respectable l’émotion vraie de beaucoup de français malheureux ;

– Les bateaux MISTRALS qui ne seront pas livrés à la Russie – en reniement complet de la parole de la France ;

– Une diplomatie sidérante en Ukraine, en Syrie, en Afrique subsaharienne…

– La réforme honteuse du Collège : l’abandon des fondamentaux qui structurent notre culture ;

– Une loi sur le Renseignement pour mieux surveiller les français ;

– Et durant tout ce temps, sans que personne ne s’en émeuve véritablement : des milliers de morts africains échoués sur nos plages en Europe…

– Et puis récemment, des dizaines de milliers de migrants – devenus – par la magie d’un storytelling d’envergure – des réfugiés… forcément plus sympathiques.

Et toujours nos médias totalement corrompus et manipulateurs …:

Face à tout cela, le sentiment général qui domine est bien celui d’une immense improvisation, d’une réelle impuissance, d’une absence de politique, tout simplement d’une absence de Gouvernement.

Nous ne savons plus qui décide, ni qui gouverne !

Oui ! C’est cela : Le sentiment d’un effondrement général de la France.

***

Alors il faut nous interroger.

Comment expliquer ce sentiment partagé par la plupart de nos concitoyens ?

Nous devons nous interroger sur notre moment historique, nous interroger sur la France, sur la réalité qui est la nôtre et bien sûr tenter de réfléchir sur les moyens du sursaut.

I – Alors justement : comment décrire le moment historique qui est le notre ?

Il me semble que nous pourrions retenir trois points :

– La France n’est plus une Nation libre car elle est une nation sous contrainte :

– Nous vivons dans le même temps le délitement accéléré de la Nation, de notre sentiment d’appartenance collective :

– Nous vivons enfin sous une injonction » économique existentielle » qui dénature les fondements du contrat social : » je consomme donc je suis » ;

La France n’est plus une Nation libre mais elle est une Nation sous contrainte :

– La France n’est plus la France indépendante du général de Gaulle ;

– Depuis, notre pays a d’abord été placé sous l’influence grandissante des Etats-Unis ;

– Aujourd’hui, notre Nation est placée » sous contrainte ».

Cette contrainte est double :

– Contrainte militaire tout d’abord : nous avons rejoint – de notre propre chef – le Commandement militaire intégré de l’OTAN avec Nicolas Sarkozy et François Hollande-Hubert Védrines ont estimé ne pas devoir revenir sur ce choix ;

– notre armée est sous contrôle OTAN ;

– notre diplomatie est sous domination américaine selon le précepte évident que » le militaire fait le diplomate » ;

– contrainte économique et financière ensuite : nous avons perdu notre monnaie nationale pour une monnaie européenne en zone Dollar ;

la banque centrale européenne est soumise aux desiderata de la Banque centrale américaine ;

– notre endettement public nous soumet à une logique économique dicté par le système Dollar ;

Nous vivons dans le même temps le délitement accéléré de la Nation, de notre sentiment d’appartenance collective :

Nous vivons l’atomisation des catégories populaires ;

Nous nous définissons de plus en plus par nos appartenances ethniques et religieuses ;

Nous encourageons la segmentation communautariste, en illustration d’une world culture forcément moderne face à cette pauvre culture populaire française, forcément ringarde ;

» La princesse de Clèves » ? A quoi bon ?!

Nous détruisons tous les lieux de fabrique du lien collectif national et nous vantons tous les lieux de célébration d’appartenance identitaire primitif ;

L’élan général de cette culture mainstream est à la mondialisation… au mouvement, au voyage.

C’est le message que l’on nous déverse soir et matin dans la plupart des médias » branchés » … CANAL+ étant le summum de cette abjection.

[Je vous renvoi pour ce développement vers le livre de jean-Claude Michéa : » le Complexe d’Orphée – La Gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès » ou les travaux du sociologue Jean Viard » Le nouvel âge du politique »]

Nous vivons enfin sous une injonction » économique existentielle » qui dénature les fondements du contrat social : » je consomme donc je suis » ;

Ce principe » je consomme donc je suis » devient l’alpha et l’oméga de tout comportement. C’est le nouvel » impératif catégorique ».

Il se décline alors à travers la figure d’un nouvel individu mue par un nouveau type d’injonction :

– tout doit être fait pour » occuper », » décrocher » un emploi ;

– tous les individus sont en concurrence pour occuper cet emploi devenu rare ;

– d’où une concurrence exacerbée entre les individus ;

– tout est bon pour » décrocher le job » et bien sûr pour » garder le job » ;

Enfin, le tout étant verrouillé par une politique d’endettement généralisé des ménages via des prêts à la consommation aux taux mirifiques qui font obligation à chaque individu – sous peine de mort sociale – d’accepter l’emploi, les conditions de travail de plus en plus précaires pour pouvoir » consommer », rembourser, s’endetter;

[Sur cette réalité qui voit le surgissement de nouveaux comportements individuels – ou comment le comportement névrotique à laissé place aux comportements schizoïdes en phase avec les nouveaux modes de consommation… – je vous renvoi vers les travaux époustouflants du philosophe et psychanalyste Dany-Robert DUFOUR (notamment » L’art de réduire les têtes » chez Denoël 2003) plus complet que Lipovestky.]

***

Nous le comprenons alors, notre situation est quasi-catastrophique :

– une nation en délitement et sous contrainte étrangère;

– Des individus dépourvus de liens entre eux et muent par un seul souci : l’existence économique ;

– Le tout baignant dans une sous-culture médiatique qui déstructure tout raisonnement ;

Quel chantier devant nous !

Le travail à mener est bien d’ordre révolutionnaire car il faudra porter l’effort sur des champs aussi important que la culture et l’éducation, l’économie et la politique.

OUI ! Nous sommes face à un travail immense de refondation !

Alors justement.

II – Quelle politique d’émancipation et de libération nationale ?

Si nous prenons la juste mesure de l’immense chantier devant nous, que cette situation résulte non pas d’accidents successifs mais bel et bien d’une politique délibérée, alors nous comprenons que deux axes se dégagent : il nous faut conjointement et en préalable à toute politique :

– Libérer la nation : sortir de l’Alliance atlantique, de l’OTAN ;

– réformer fondamentalement notre système économique et financier ;

Ces deux actions nécessaires et conjointes ne sont pas pensées de la même façon par les différents mouvements de résistance, à droite comme à gauche.

Un examen rapide permet de conclure que seule la Gauche résistante peut initier ce mouvement.

A – seul un mouvement initié par la Gauche est de nature à initier ce projet :

Comme je le mentionnais, c’est le militaire qui tient tout.

Ainsi, la seule sortie de l’Euro ou de l’UE n’aurait aucun sens, voire serait un objectif irréalisable sans poser comme préalable à tout : la sortie de l’OTAN.

C’est d’ailleurs un des points – le seul primordial – qui rapproche la Gauche résistante de la Droite résistante.

Mais qui ?

Pour le dire rapidement, seuls les mouvements communistes et les mouvements gaullistes cultivent une hostilité envers le bloc OTAN.

Pour les Communistes, inutiles ici de rappeler l’histoire ;

Pour les Gaullistes : il faut rappeler la sortie du commandement militaire intégré de l’OTAN en 1967, la fermeture des bases américaines en France, et rappeler … les nombreuses tentatives d’assassinats visant le Général de Gaulle portés conjointement par l’OAS sous CIA.

L’ensemble des autres partis politiques français – ou courants idéologiques- le Parti dit » Socialiste », l’UMP dit » Républicains », le Front National dit » patriotique » sont favorables à l’OTAN quand ils n’ont pas été soit créés soit financés à un moment ou un autre par la CIA ou les officines étatsuniennes.

Si ce point – la sortie de l’OTAN – rapproche la Gauche résistante de la Droite résistante qu’en est-il alors du second point essentiel, » réformer fondamentalement notre système économique et financier » ?

Il ne faut pas ici se payer de mots.

Réformer s’entend au sens le plus dur du terme : il faut entièrement repenser la structure de notre système financier international, l’organisation des monnaies, les systèmes d’organisation des échanges, ceux de la production …

Cette seconde branche du raisonnement permet de saisir des nuances, des oppositions qui sont comme autant d’obstacles à penser le nouveau monde qui doit surgir.

Pour le dire autrement, la Droite résistante – même celle consciente de l’impasse insupportable du système Dollar – n’est pas en capacité de penser, de proposer et surtout d’imposer les paradigmes d’un nouveau système économique et financier.

Nous pourrions développer à souhait. Ce sera certainement l’objet de notre débat.

Mais nous voyons bien que seul un mouvement populaire à Gauche est de nature à porter les deux branches de ce projet :

– sortir de l’Alliance atlantique, de l’OTAN ;

– réformer fondamentalement notre système économique et financier ;

Ce projet initié à Gauche doit néanmoins se renforcer par un dialogue continue avec la Droite résistante, celle qui a compris souvent plus que la Gauche, la nécessité de penser la Nation, réalité incontournable, préalable à tout acte fondateur d’émancipation collective… car » La Nation c’est le peuple !»

Et quelle ruse de l’histoire de voir la Gauche qui porta durant plus de 150 ans l’idéal de la Nation, s’en défaire aujourd’hui pour le plus grand malheur des français.

[Sur ce point, je vous renvoi au travail remarquable, époustouflant de Georges GASTAUD : » Marxisme et universalisme » et notamment le chapitre » Pour une réflexion marxiste sur la question nationale » et son développement sur le » Commun de la Nation », sur la figure de Jeanne D’Arc héroïne paysanne qui voulait chasser l’occupant, sur Etienne Marcel … illustrant une nouvelle fois combien il y a toujours eu un courant hautement patriotique au sein du mouvement communiste français.]

Ainsi, un projet initié par la Gauche résistante, renforcé par la Droite résistante, permettrait d’ouvrir de nouvelles et grandes perspectives politiques.

D’évidence, le moment politique approche.

Mais quelle forme pourrait prendre cette action politique ?

B – La mise en œuvre de ce projet politique : C’est – pour nous – bien sûr » le nouveau CNR ».

La France a déjà connu des épisodes d’effondrement qui ont vu surgir l’Union des forces de la Tradition avec les forces du Progrès, l’union des Résistances de Gauche avec celles de Droite.

Ce fut le cas de 1940 à 1944 quant sous l’Etat français – l’Etat de Vichy – celui de la Collaboration honteuse avec l’ennemi … des milliers d’Hommes se sont levés et se sont organisés au péril de leur vie.

Unissant gaullistes et communistes, militants politiques et syndicalistes se réunirent autour d’un programme ambitieux pour la France : » le programme du Conseil National de la Résistance ».

L’esprit supérieur qui animait ces Hommes est l’esprit que nous devons retrouver : celui du désintéressement et du service à la Nation ; l’amour de la Liberté ;

C’était aussi l’esprit du progrès social, de la justice et de l’égalité.

Aujourd’hui, dans une situation semblable, nous devons républicains et patriotes, hommes du progrès et hommes de la tradition, nous unir pour refonder la République.

Nous devons créer un grand mouvement populaire de résistance autour de cette colère qui monte.

» Ça suffit ! »

Il faut d’urgence proclamer : que nous sommes un peuple libre, indépendant.

Que personne – aucune nation étrangère, aucune force, aucune alliance – ne doit nous dicter notre avenir : qui recevoir à Paris ? Qui protéger ? Qui combattre ? Qui aider ? À qui vendre le produit de nos usines, de nos entreprises ? Avec qui, avec quel peuple, quelle nation, définir des relations libres dans le respect de la souveraineté des Etats ?

Voilà ce qu’un peuple libre doit ambitionner : Exercer sa propre Liberté.

Voila ce que le peuple français doit retrouver comme exigence : redevenir la France ! Un grand peuple Libre !

Alors » Oui » j’ai foi dans ce projet plein de promesses.

Vive le NOUVEAU CNR !

Vive la République !

Vive la France !

Merci.

Jean-Luc Pujo*

___

*Jean-Luc PUJO est président des clubs “Penser la France”

“APPEL à Jean-Pierre CHEVENEMENT” – 18 juin 2015 – par Jean-Luc PUJO, président des Clubs “Penser la France”

– Anniversaire de l’APPEL DU 18 JUIN –

18 juin 2015 – Paris – discours JLuc Pujo*

____

Chers Compagnons

Chers Camarades,

Chers amis,

Tous les 18 juin, nous nous réunissons ici – au 48 rue du FOUR à Paris – pour » nous souvenir » mais aussi pour » prendre exemple » !

» Nous souvenir » tout d’abord …

Nous souvenir de ce 18 juin 1940, date à laquelle un Général plein de panache lança de Londres un » Appel » qui allait connaûtre la plus grande des fortunes : rencontrer le cœur des Hommes comme la raison de la plupart des Français.

Nous souvenir que ces » Paroles » devinrent presque aussitôt réalité grâce à la chair de l’» Action » !

Communistes, Gaullistes, républicains fidèles à Valmy, syndicalistes respectueux de leurs revendications, socialistes dignes de l’héritage patriotique et internationaliste de Jaurès, chrétiens, laïques … tous se rejoignirent dans le Conseil National de la Résistance organisé par Jean MOULIN que nous admirons tant.

Nous voulons – ici et maintenant – nous souvenir de ces Hommes et de ces Femmes, qui prirent le risque de la fidélité et de l’engagement pour la France, » FORS L’HONNEUR » !

*

Mais si nous sommes réunis – ici – ce soir, c’est aussi pour » nous inspirer et prendre exemple » :

Comment ne pas chercher à se ressourcer à cette source hautement patriotique, alors que la France se meurt ?

Oui ! La France va mal.

Elle s’abandonne elle-même, encouragée par de faux prophètes pseudo-modernes.

Ecoutez-les : » Vive l’Europe européiste » ! Nous disent-ils soir et matin sur toutes les ondes de nos Médias corrompus et achetés !

Voilà l’horizon indépassable de notre modernité prétendue !

Mais quel mensonge !

Qui ne voit qu’ainsi la France démantèle sa propre réalité – ses frontières, ses armées, sa police – et pis que tout sa langue, sa culture, son esprit !

OUI ! La France souffre ! et de tout cela, en silence, elle crève !

Elle souffre de son propre reniement, celui voulu, organisé, par ses pseudo élites.

En conséquence de cette loi imposée, la France plonge dans une mélancolie passéiste bientôt – presque – maladive.

Oui – La France va mal. Et nous pouvons le dire : de la voir ainsi traitée, de la voir ainsi piétinée, Nous avons » mal à la France » !

Pourtant comment ne pas comprendre – en ce jour, en ce lieu – que la situation dramatique de la France appelle une seule réponse : non pas l’abandon, non pas la mélancolie !

La situation dramatique de la France appelle une seule réponse : Combat et Résistance !

*

Par le Combat, il s’agit pour nous tous de dire :

D’abord et avant tout que la France est la patrie de la Liberté.

Or, qui ne le voit ?

» Patrie de la Liberté, la France est partout dans les Fers ! »

Le peuple est méprisé, sa parole violée !

Mais qui ose donc ainsi insulter l’un des peuples les plus brillants au Monde, qui porta – et avec quel talent – la voix des sans voix, la voix de la Justice au nom des principes supérieurs de l’humanité : Liberté, Egalité, Fraternité !

Mais qui donc ose cette infâmie ? Qui donc commet chaque jour ce crime contre l’histoire des Hommes, contre l’histoire des Nations ?

Qui ose encore piétiner notre vote ? Celui de 2005 ?

Qui ose nous imposer une marche forcée » à la Réforme » ? Cette Loi du » Parti de l’Etranger » : celle de Bruxelles, celle de Washington ?

*

NON ! LA SOUVERAINETE DE LA NATION ne se délègue pas !

Et nous devons le dire ! Nous devons le crier :

» Il n’y a de SOUVERAIN que LE PEUPLE ! »

***

COMBAT et RESISTANCE !

Par la Résistance, nous voulons unir nos forces, celles de tous les patriotes…

Regardez l’œuvre – les basses-œuvres – de nos pseudo-élites, corrompues et médiocres.

Nous devons RESISTER !

Résister à l’immense industrie du mensonge, qui nous livre chaque jour son nombre incalculable de produits frelatés, de fausses nouvelles, de propagandes, de vices et pour finir d’abrutissement.

Voilà leur but ! Et si ce n’est leur but voilà le tréfonds d’une pensée profondément corrompue, celle qui méprise les peuples, qui méprise les Nations.

Mais dans quel Monde vivons-nous ?

Mais qu’avons-nous accepté ? Comment avons-nous pu accepter de voir ainsi la France s’abaisser, se vider de sa substance spirituelle, de son génie ?

» Une énorme forteresse de préjugés, de privilèges, de superstitions, de mensonges, d’exactions, d’abus, de violences, d’iniquités, de ténèbres est encore sur le monde avec ses tours de haine » écrivait Victor HUGO.

Voila le Monde qui est devant nous !

Pour toutes ces raisons, il nous revient la tâche immense d’oser : il nous faut » CHANGER LE MONDE » !

Nous devons enfin – ENFIN ! ENFIN ! – parler, reparler du » bonheur commun » à tous les Hommes !

Nous devons enfin comprendre que » la loi des » petits malins » des » habiles » n’a qu’un temps ! » Comme disait De GAULLE.

» Qu’est-ce qui te met en colère ? » demandait Cornwall à Kent, dans le ROI LEAR !

» Ce qui me met en colère ? » répondait Kent

» C’est de voir l’épée portée par un maraud qui ne porte pas l’honneur ».

Voilà précisément l’état de la France.

Des gouvernements corrompus, au solde de l’étranger. Et ça veut donner des Leçons !

OUI ! Notre colère est grande – très Grande !

Et nous le sentons bien…

Voici venu le temps de réaffirmer avec force le retour de la VERTU !

OUI ! Celle du CIVISME véritable ! C’est-à-dire du PATRIOTISME, qui ne fait qu’un avec la moralité, c’est-à-dire » le travail de chaque citoyen au bonheur commun » ! pour citer Jean-Jacques.

***

**

OUI ! COMBAT et RESISTANCE !

Pour la France, pour la République.

Pour l’indépendance nationale, pour des Citoyens respectés, refaisant NATION, sans distinction.

Et au programme cet élan gigantesque : » Liberté, Egalité Fraternité ! »

Voilà notre combat !

Mais qui pour le mener ?

***

Il y a quelques jours réunis aux TUILERIES pour l’Anniversaire du 29 mai 2005, – cette immense victoire du peuple souverain – nous avons lancé un triple APPEL.

Un Appel aux Armées !

Un Appel à la Police Républicaine !

Un Appel au mouvement ouvrier et aux Communistes !

Que de réponses ! Que de belles réponses !

Et quelles surprises !

Le pays se morfond, certes, mais il vit, il s’agite.

Il est prêt à se réveiller. Il n’attend qu’un signal. Et comme plusieurs fois au cours de sa longue histoire, nous pouvons le constater : la France est là. Elle est bien là !

Mais quel beau peuple que le peuple de France !

Et quel élan, quelle force !

A nous de lui tracer le chemin de la délivrance : il n’attend que cela !

Ensemble, apprenons au Peuple à » s’aimer lui-même » au lieu de le voir accepter son propre reniement, orchestré par de faux-maûtres et des Médias corrompus !

Ensembles, Faisons lever l’esprit élevé de la France !

La Patrie ! La Patrie ! La Patrie !

*

Mais où sont donc passés nos Hommes d’Etat ?

Visiblement, ils ne sont plus aux Affaires !

MAIS la France a-t-elle encore des Hommes d’Etat ?

Qu’il soit permis d’en douter …

Alors, bien sûr – je pense – ce soir – à un Homme.

Plusieurs fois ministre. Et quel Ministre !

Républicain, nul ne le contestera. Hyper-républicain, comme nous les aimons !

Aujourd’hui, il n’a plus de mandat, il n’a plus de Parti.

Le voilà redevenu » l’Homme de la Nation ».

Je pense à lui – ce soir.

Je pense à ce dernier grand discours républicain offert à la Nation : » Le Discours de Vincennes ».

» Le destin n’est pas inexorable – lancait-il – Les marchés financiers ne sont pas l’horizon de l’Humanité. (…) D’autres valeurs que l’argent meuvent le monde. Ce sont les nations et les peuples qui sont la vraie permanence de l’Histoire. »

» Oui ! Il existe un autre Chemin »

Je pense à cet élan citoyen immense impulsé par une magnifique campagne !

Que de Vérité sur la France !

Que de Vérité sur notre Nation !

Que de lucidité !

*

Je veux – Ici même ! – en ce lieu, en ce jour – je veux dire à cet Homme :

» DEBOUT ! »

» DEBOUT CHEVENEMENT ! »

» DEBOUT la France ! »

*

Comment – en ce lieu – ne pas avoir une pensée – ce soir – pour tous ces Hommes, nos ainés qui portèrent l’espérance à travers un programme révolutionnaire pour la France : le » programme du Conseil National de la Résistance » !

Voilà notre programme !

Avec au cœur comme à l’esprit cet essentiel – encore de Gaulle – : » ne pas transiger sur nos certitudes » !

L’élan, l’enthousiasme, la levée patriotique … Nous sommes prêts !

OUI ! Nous sommes prêts !

Pour la France ! Pour la République !

Merci !

Jean-Luc Pujo*

___

* Jean-Luc Pujo est président des Clubs » Penser la France »

« APPEL aux Armées ! Appel à la Police républicaine ! Appel au Peuple ! » Discours Jean-Luc Pujo – Président des Clubs “Penser la France” – PARIS – LES TUILERIES – 29 mai 2015

» APPEL aux Armées ! Appel à la Police républicaine française ! Appel au Peuple ! »

DISCOURS LES TUILERIES – Paris – Vendredi 29 mai 2015 –

Jean-Luc Pujo – Les Clubs » Penser la France »

» 10ème anniversaire du » NON » au Référendum de 2005 !»

___

Chers Camarades, Chers Compagnons,

Chers amis,

C’est toujours un événement heureux de nous retrouver ici depuis des années – aux tuileries – chaque 29 Mai, grâce à André Bellon et son mouvement » Pour une constituante » …

Tous ensembles … pour fêter le dernier grand sursaut du peuple français !

MAIS CE NE SERA PAS LE DERNIER !

*

Le 29 mai 2005, les français ont dit » NON » à une constitution européenne imposée par les élites financières et industrielles !

Les français ont dit » NON » à cette Europe faussée!

15 millions et demi de français – ont dit » NON » !

Malheureusement, cet élan immense du peuple s’est fracassé sur le mur du traité de LISBONNE !

Quel triomphe du MENSONGE !

Ils nous ont menti !

Au nom du Peuple… ils ont trahi et piétiné le peuple !

Au nom de la Démocratie … ils ont bafoué la Démocratie !

Ils nous ont menti ! Ils nous mentent !

Mais quel mépris du peuple ! Quelle honte !

***

» Le Mensonge n’est jamais innocent ! » écrivait Albert CAMUS

LA BANQUE, LA FINANCE ! L’INDUSTRIE !

Voilà ceux qui nous mentent !

Voilà les vrais ennemis de la NATION.

Les seuls à tirer profit de l’immense bouleversement qui bouleverse la loi des peuples civilisés, celle de la croyance en la Vertu comme seul guide vers la République Universelle !

Avec pour seul objectif : chercher la Vérité !

*

Quelle monstruosité que cette » pathologie du MENSONGE » qui conjugue diaboliquement propagande et répression.

Par la propagande, elle cache son vice.

Par la répression, elle empêche la Vérité de triompher !

Médias et journalistes – tous corrompus – nous mentent, nous désinforment.

Les lois se multiplient qui visent à réprimer tout mouvement de Libération !

C’est là d’ailleurs le rôle assigné à la toute récente » Loi sur le Renseignement » !

Mais quelle Honte !

Et quelle chute ! Chute pour la France ! Chute pour la République !

*

Heureusement ! » Aucun Mensonge ne peut vivre éternellement ».

OUI ! » Aucun Mensonge ne peut vivre éternellement ».

Le temps approche où les peuples vont se lever au seul cri de » Justice et de Vérité ».

OUI ! Le temps approche où les peuples vont demander des comptes à tous leurs dirigeants.

Heureux temps qui s’annoncent !

*

Alors “que Faire” – puisque tout vient, porté par le torrent de l’histoire des Hommes – ?

Nous avons – nous-mêmes – un rôle particulier à jouer.

Nous qui sommes » l’avant-garde » citoyenne et républicaine !

Comme avant-garde, nous avons à préparer, à faciliter l’accouchement de ce monde qui vient : celui de l’Histoire nouvelle des peuples et des Nations !

Ecoutez ! Le grondement qui monte …

Entendez ! C’est le grondement des peuples qui s’éveillent !

***

Comment dés lors – conscient de notre rôle historique – ne pas lancer un APPEL ultime !

Je veux ici – ce soir – saisir cette tribune pour lancer un triple APPEL !

– Un APPEL aux armées françaises ;

– Un APPEL à la Police républicaine de notre pays;

– Un APPEL au peuple de France ;

**

Aux armées tout d’abord :

Mais où sont donc passés nos généraux ? Nos capitaines ?

Où sont nos soldats patriotes à l’heure où nos gouvernements détruisent la France ? Détruisent la République ?

On dissout – ici – nos régiments – et l’on envoie nos soldats patriotes là-bas, au loin, pour les facilités de l’Empire …

Comment accepter que soient exposés nos soldats, la vie de nos soldats, face à un terrorisme que nous avons nous même créé, alimenté et financé ?

Comment accepter un tel triomphe du MENSONGE ?

Où êtes-vous passés ? Généraux de l’armée française ? Et Vous !

Jeunes et glorieux Capitaines ?

*

Je veux ensuite lancer un Appel à la Police républicaine française :

Mais où est donc passée notre Police républicaine ? Cette police attachée – Ô combien – aux valeurs supérieures de la France ? Elle l’a plusieurs fois démontré !

Où est donc notre Police, alors qu’on détruit la France ? Qu’on détruit la République par mille démissions successives ?

Mais qui donc trouve intérêt à cette corruption généralisée ?

Il nous faudra dire la Vérité !

Où êtes-vous passés Policiers républicains, forcément écœurés et meurtris ?

*

Je veux enfin lancer un Appel au Peuple :

Le pouvoir, c’est le Peuple !

Regardez comme ils ont peur du Peuple !

Et bien, nous, nous disons : Le Peuple debout !

Nous avons besoin d’un peuple éduqué et vigilant ! Il ne l’est plus !

Tout a été fait pour l’assujettir aux plus basses des préoccupations !

Eteignez TF1 !

Ouvrez les livres ! Réapprenez l’Histoire !

Celle de nos héros : celle des sans-culottes, des soldats de l’An II, L’idéalisme de la Commune comme la fraternité des soldats de Verdun ! Et le souvenir intact de tous nos Résistants souvent morts dans l’espérance d’une France nouvelle républicaine, humaniste, meilleure et supérieure en humanité !

Ce sont tous ces fils de France, ces fils du Peuple, qui ont fait la grandeur de la France, de notre Patrie !

Mais ou est donc passé ce grand mouvement du peuple ? Ce grand mouvement émancipateur qu’on appelle le mouvement ouvrier ?

Ou sont donc passés les Communistes ?

Corrompus ? Achetés eux aussi ?

Réveillez-vous !

MAIS REVEILLEZ-VOUS donc !

**

Voilà notre rôle, la mission hautement républicaine qui nous est assignée !

Il nous faut aider le peuple à se réveiller !

Militaires patriotes, policiers républicains, ouvriers et paysans prêts à s’organiser pour relever le pays !

Car il nous faut aujourd’hui ou » Réveiller la France » ou bien la voir mourir !

*

Voilà ce que nous devons opposer à la Loi triomphante du mensonge !

Voilà ce que ce 10ème anniversaire fait dire à un cœur patriote et républicain !

Nous avons – plus que jamais – l’ardente obligation de » chercher la Vérité et de la dire » !

C’est cela » le courage républicain » nous rappelle JAURES !

Le combat pour la Vérité ! Voilà notre combat !

Vive la République !

Vive la France !

Jean-Luc Pujo*

___

* Jean-Luc Pujo est président des Clubs “Penser la France”

 

“22 Septembre 2014 – Célébration de la naissance de la République” – Discours de jean-Luc Pujo – Paris Les Tuileries

– Discours de jean-Luc Pujo – aux Tuileries – Paris

Lundi 22 septembre 2014

***

Chers amis, chers compagnons, chers camarades,

Quels plaisirs de nous retrouver en ce 22 septembre aux Tuileries !

Ici même où la République fut proclamée en 1792 !

Souvenons-nous !

Au printemps 1792, l’armée française, désorganisée, connaût ses premiers revers militaires.

Le roi use de son veto ce qui provoque l’insurrection du 20 juin prélude à celle du 10 août qui entraine la suspension de LOUIS XVI, son incarcération au TEMPLE.

Une » Convention nationale » est alors convoquée, élue au suffrage universel, chargée de rédiger une nouvelle constitution.

Le 20 septembre 1792, c’est la grande Victoire de Valmy sur les Prussiens.

C’est dans ce contexte que le 21 septembre, la Convention tient sa première séance – acte 1 – : » Abolition de la Royauté ».

Et le 25 septembre, la Convention proclame sur proposition de COUTHON : » La République est une et indivisible ! »

C’est tout cela que nous fêtons aujourd’hui !

En ce 22 septembre, 1er jour de VENDEMIAIRE : jour du » raisin » !

***

Aujourd’hui – 200 ans plus tard – tous le monde est républicain !

Nous voilà rassurés !

Même l’Extrême droite française – qui l’a toujours combattue – se proclame » républicaine » !

Qui alors ne le devine ?

Si tous le monde peut se proclamer » républicain », c’est que nous avons perdu le sens profond des mots.

***

Mais qu’avons-nous fait de la République ?!

Qu’avons-nous fait de ce vœu supérieur, ce vœu de » partage d’humanité » – de cette promesse universelle pour unecommunis humanitas (1) ?

De ces Hommes que nous avons proclamés – » libres et égaux en Droit » – » sans distinction d’origine, de race et de religion ».

Qu’avons-nous fait de ces magnifiques promesses ?

» Liberté, Egalité, Fraternité » ?

***

OUI ! Nous vivons – aujourd’hui, plus que jamais – le crépuscule de notre génie propre, de notre civilisation.

Mais qu’avons-nous fait de la France ?

Fin des territoires ! Fin des armées !

Fin de la langue ! Fin de notre diplomatie éclairée !

La France ?

Simple suppôt d’une diplomatie d’Empire, d’une OTAN à l’offensive partout dans le monde.

Voilà que nous finançons les guerres, pire ! Nous les suscitons !

Nous encourageons le DJIHAD, pour mieux aller combattre ces Hommes piégés !

Nous affamons des peuples, nous assassinons des familles, nous marquons même d’infamie des Hommes – les seuls – capables de se révolter au nom des principes qu’hier nous célébrions nous même !

La Justice, la Liberté, l’Egalité des peuples comme des Hommes !

Nous piétinons aujourd’hui ce que – précisément – hier, la France a porté comme grandeur au monde.

La France, terre rebelle, esprit au vent !

La France, espérance des Hommes ! Force libératoire, émancipatrice admirée des humbles et des désespérés…

La France – cette France – elle meurt !

Oui ! Nous vivons bel et bien aujourd’hui le crépuscule de notre magnifique civilisation française !

***

Alors que faire ?

Se résigner ?

***

Vous le savez, chaque crépuscule porte en lui le matin prochain qui s’éveille.

Nous, qui avons la foi chevillée au corps – nous savons – quel est précisément notre rôle, notre mission :

Nous avons le rôle immense » d’annoncer, de préparer les matins qui se lèvent – se lèveront – sur la France nouvelle ».

Car “Nous” qui avons cette foi immense en la France, nous savons que la France ne mourra pas – qu’elle ne peut pas mourir – tant que des Hommes croiront toujours en cette promesse immense portée par la France : Pour la République universelle des Hommes.

Encore faut-il entretenir intacte cette flamme parfois fragile dans le cœur des Hommes !

***

Comment ?

Nous devons rassembler les français qui gardent intacte cette croyance en la France !

Ces français qui souffrent en silence de voir leur patrie se renier, porter la guerre au lieu de construire la paix.

Ces français – même venus du bout du monde – qui portent en eux cette admiration intacte pour ce projet magnifique : la République universelle des Hommes !

Ce soir, je pense tout particulièrement à notre jeunesse.

A cette jeunesse pleine d’énergie et que des dirigeants incompétents laissent, abandonnée, à la merci de tous ces faux prophètes, d’ici ou d’ailleurs…

Aussi, je veux – ici – ce soir – lancer un appel à toute la Jeunesse de France.

Jeunesses des campagnes, jeunesses des villes et jeunesses des Banlieues : sans distinction aucune !

Ne vous résignez pas !

Rejoignez-nous !

La France a besoin de vous ! Nous avons besoin de vous ! De votre enthousiasme, de votre élan, de votre générosité au service de la France !

Rejoignez-nous !

Partout en France, préparons des Comités d’action.

Partout, préparons l’unité d’action et de refondation de la France nouvelle.

Rejoignez-nous ! Car nous avons un programme ambitieux pour la France !

Ensemble, réaffirmons notre croyance intacte dans ce projet révolutionnaire, cet élan magnifique porté par une poignée d’hommes qui ont lutté – au pire des moments – pour redresser le pays au nom de valeurs supérieures universelles : je veux parler du programme du Conseil National de la Résistance.

Ensemble, tous ensemble, travaillons à la mise en œuvre d’un nouveau Conseil National de la Résistance.

Rassemblons les Français autour des mouvements progressistes de gauche (notamment nos amis communistes) comme de droite (notamment les coordinations et réseaux gaullistes) qui se préparent tous – d’ores et déjà – à réveiller la France !

Quoi qu’il en coûte d’énergie et de sacrifices.

Réaffirmons avec courage et volonté, notre croyance pleine de ferveur dans la France, dans la République !

NON ! La France – l’immense promesse française – ne peut pas mourir !

Vive le Nouveau CNR !

Vive la Constituante !

Vive la République !

Vive la France !

Merci.

BIBLIOGRAPHIE

motchane-2,bWF4LTY1NXgw

» Voyage imaginaire à travers les mots du siècle » Didier MOTCHANE

 

SPITZ 2aa

“Le moment républicain en France” Jean-Fabien SPITZ

 

beaudouin-1

“La démocratie à l’épreuve de l’intégration européenne” par Christophe BEAUDOUIN

Chevenement 14-18

“1914-2014 : l’Europe sortie de l’histoire ?” par Jean-Pierre CHEVENEMENT

SALON 1

» Une volonté française » par Albert SALON

de-dieguez,bWF4LTY1NXgw

“Essai sur l’Universalité de la France” Manuel De Diéguez, philosophe

CIA 1

“La CIA en France : 60 ans d’ingérence dans les affaires françaises” de Frédéric CHARPIER

GASTAUD 1

“Marxisme et Universalisme” Georges GASTAUD, intellectuel et militant communiste

Voltaire 1

» Le siècle de Louis XIV » VOLTAIRE

mathiez-1,bWF4LTY1NXgw

“La Révolution française” Albert MATHIEZ – préface Bosc & Florence GAUTHIER

de la France

» De la France – Les chemins de terre » de Jean-Luc PUJO

Bellon livre 1

» CECI n’est pas une Dictature » – Votez Bien ! » d’André BELLON

chevenement livre 2011

» La France est-elle finie ? » de Jean-Pierre CHEVENEMENT

Défaite 1

» Le choix de la défaite : Les élites françaises dans les années 1930 » Annie Lacroix-Riz -édition Armand Colin

debray Supplique

“Supplique aux nouveaux progressistes du XXIe siècle” Régis DEBRAY

frontieres-debray,bWF4LTY1NXgw

» Éloge des frontières » de Régis DEBRAY

fabrique-d-une-nation---la-france-entre-rome-et-les-germains-127469

La fabrique d’une nation – La France entre Rome et les Germains des origines à nos jours, Claude NICOLET

Hureaux 2

“L’actualité du Gaullisme” Roland HUREAUX

Garaud 1

» Impostures politiques » Marie France GARAUD

couteaux de gaulle 1

“De Gaulle, espérer contre tout – Lettre ouverte à Régis Debray” par Paul-Marie COUTEAUX

Degaulle Debray 1

“Les grands discours de guerre – Charles de Gaulle” préface de Régis DEBRAY

Marin 1aa

“Terre-Patrie” de Anne-Brigitte Kern, Edgar Morin

CHAR 1

“RENE CHAR : Dans l’atelier du poète” Édition de Marie-Claude Char

Industriel 1

“Industriels et banquiers français sous l’Occupation” par Annie Lacroix-Riz Préface d’Alexandre Jardin

Brague 1

“Europe, la voie romaine” Remi BRAGUE

Talleyrand 1

“Mémoires et correspondances du prince de Talleyrand” de Charles-Maurice de Talleyrand

Debray 1

“Aveuglantes Lumières: Journal en clair-obscur” de Régis Debray

JAURES 1aa

“Rallumer tous les soleils” Jean JAURES

Comte 1aa

Cours de philosophie positive 1re et 2e leçon (1830-1842) AUGUSTE COMTE

COMTE 2aa

Système de politique positive (1854) Auguste COMTE

Bellon 3

“Pourquoi je ne suis pas altermondialiste : Eloge de l’antimondialisation” de André Bellon

EUROPE - NON chevenement 1

“Pour l’Europe votez non !” CHEVENEMENT

Bellon 2

“Un totalitarisme tranquille : La démocratie confisquée” André BELLON et Anne-Cécile ROBERT

OSER 1

“OSER DIRE NON à la politique du men,songe” Préf. Marie-France GARAUD, BECHTEL, BERTRAND, CALVET, COTTA, FOYER, GALLO, GALLOIS, GRAEFF, ROBN, ROSA,

ALAIN 1

“Propos sur le pouvoir” ALAIN

WEIL 22

‘L’Enracinement” Simone WEIL

Betiser de Maastricht 1

“Le Bêtisier de Maastricht” présenté par CHEVENEMENT

Hureaux 1

“La grande démolition, la France cassée par les réformes” par Roland HUREAUX

ATLAS 1

“Atlas des nouvelles fractures sociales en France ; Les classes moyennes face à la mondialisation : la tentation du repli” de Christophe Guilluy (Auteur), Christophe Noyé (Auteur), Dominique Ragu (Cartographer)

Camus 1aa

DICTIONNAIRE ALBERT CAMUS

Steiner 1

“UNE CERTAINE IDÉE de l’EUROPE” Georges STEINER

PEGUY 1

“NOTRE CHER PEGUY” Jérome et Jean THARAUD

BOSSUET 22

“Bossuet Å’uvres” Édition d’Yvonne Champailler et Bernard Velat

Braudel 1

» L’Identité de la France » Fernand BRAUDEL

A74902

“Les Lieux de Mémoire – T1, 2, 3” Direct. PIERRE NORA

Dieu et Marianne

» Dieu et Marianne : Philosophie de la laïcité » de Henri PENA-RUIZ

Défis Chevenement

“Défis républicains” Jean-Pierre CHEVENEMENT

Makine2

»Cette France qu’on oublie d’aimer » de Andreï MAKINE

De Gaulle Mémoire 1

“MÉMOIRES” Charles de Gaulle

Citadelle 1

“CITADELLE” Antoine de Saint-Exupéry

Maurice ALLAIS 1

» L’EUROPE EN CRISE QUE FAIRE ? Réponses à quelques questions POUR UNE AUTRE EUROPE » Maurice ALLAIS

GREAU 1AA

» La trahison des économistes » Jean-Luc Greau

SAPIR 1

» La fin de l’Eurolibéralisme » Jacques SAPIR

nikonoff-1,bWF4LTY1NXgw

“Sortons de l’euro ! Restituer la souveraineté monétaire au peuple” par Jacques Nikonoff

Michea 1

» Le Complexe d’Orphée: La gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès » Jean-Claude MICHEA

Bernanos 1AA

» Français, si vous saviez… » GEORGES BERNANOS

Dorgeles 1

» Carte d’identité » Roland DORGELES

Peguy 1

» Notre jeunesse » Charles PEGUY

 

Debray Préau 1

» Les préaux de la République » Régis DEBRAY, Elisabeth BADINTER & Consorts

 

République Debray 1

» Que vive la République » Régis DEBRAY

Sternehell 1

» Les anti-lumières » Sternhell

Ferry 1

» Le nouvel ordre écologique » Luc FERRY

Serres 1

» Le Contrat naturel » Michel SERRES

arkoun-1

“Humanisme et islam – Combats et propositions” Mohammed ARKOUN

“JUDAÏSME ET ISLAM dans le face-à-face avec le protestantisme” Arkoun Mohammed, Basset Jean-Claude, Müller Denis, Banon David

“La pensée arabe” Mohamed ARKOUN

“Du peuple-nation” de Gabriel GALICE – préface de Jean-Pierre Chevènement

“L’Autre Voie pour l’humanité” – 100 intellectuels s’engagent pour un post-capitalisme – sous la direction d’André PRONE

“L’archipel français” de Jérôme Fourquet

« COMPRENDRE LE GAULLISME » par Francis Choisel

“Le Général De Gaulle et la Russie”par Hélène Carrère d’Encausse