« Nouvelle-Calédonie, terre de France ! Mais sans les Kanaks, ce n’est plus la France ! » (Penser la France) – Référendums ratés 2018, 2020 et 2021 + Evènements 2024

Communiqué national 2024

Le 18 mai 2024,

La Nouvelle-Calédonie connait actuellement des évènements dramatiques prévisibles.

Paris applique des méthodes archaïques pour imposer les intérêts économiques de la métropole alors que la France, son histoire, son modèle et ses valeurs, appelle inventivité, courage et initiatives.

Le gouvernement de la France dirigé par de jeunes néolibéraux inexpérimentés – qui ne connaissent que la force et le mensonge comme ils l’ont plusieurs fois démontré dans la gestion de crises en métropole (Agriculteurs, GJ, pêcheurs …) – est incapable de faire face à cette situation explosive, qui va générer d’évidents nouveaux drames.

Il faut remettre la politique au centre de la méthode de gouvernement. Elle passe par le dialogue, la négociation et le compromis, animée par des acteurs sérieux et le respect des interlocuteurs; toute chose étrangère à ces jeunes dirigeants prétentieux, immatures et incultes.

Combien faudra-t-il de morts ?

Le projet de loi constitutionnelle visant à réformer le collège électoral, en prétextant que les référendums successifs ont été validés, s’appuit sur un mensonge.

Les Clubs « Penser la France » fortement attachés à ce territoire, encouragent – une fois de plus –  une démarche inclusive, nécessitant courage et imagination.

La Nouvelle-Calédonie ne pourra rester française qu’au prix d’un profond renouveau politique, renouant avec le meilleur de la promesse républicaine.

La Nouvelle-Calédonie pourrait d’ailleurs devenir le laboratoire de notre modernité démocratique et républicaine.

Nous pouvons être inquiets quant à la capacité du gouvernement actuel à faire preuve de maturité et d’intelligence politique.

Les Clubs « Penser la France » appellent les populations kanaks a trouver les voies de l’appaisement en dépit des erreurs nombreuses du gouvernement et de ses méthodes ignobles.

Les Clubs « Penser la France » formulent le voeux qu’ensembles – dans le respect de tous – nous puissions construire un avenir commun pour cette terre à laquelle nous sommes tous attachés.

______________________________________________________________________

REFERENDUM 2021

COMMUNIQUE NATIONAL 2021

Mercredi 8 décembre 2021,

« SANS LES KANAKS, La Nouvelle-Calédonie, ce n’est plus la FRANCE ! »

Le référendum du 12 décembre 2021 est d’ores et déjà un échec.

L’absence de participation d’une grande partie des populations Kanaks ne permet plus de légitimer cette consultation.

Elle signe l’échec du gouvernement et l’échec de toute la démarche pilotée par Paris depuis des décennies.

Sans les Kanaks, la Nouvelle-Calédonie ce n’est plus la France.

Les Clubs « Penser la France » attachés à ce territoire n’ont eu de cesse d’encourager une démarche inclusive, nécessitant courage et imagination.

La Nouvelle-Calédonie ne pourra rester française qu’au prix d’un profond renouveau politique, renouant avec le meilleur de la promesse républicaine.

Les Clubs « Penser la France » regrettent l’organisation de ce référendum, dans un tel contexte, qui annoncent de nouvelles difficultés pour un territoire aussi important pour la France, les Français.

_________________________________________________________________

REFERENDUM 2020

COMMUNIQUE NATIONAL 2020

Dimanche 4 octobre 2020 – 15H00

 

Ce dimanche 4 octobre 2020, les Néo-Calédoniens ont été appelés une nouvelle fois à se prononcer sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, conformément aux accords de Nouméa.

Pour la deuxième fois, les Néo-Calédoniens ont confirmé avec une majorité nette de 53, 3% leur attachement à la République et à la France.

Le taux de participation est historique avec plus de 85% de votants.

Les Clubs « Penser la France » se réjouissent de ce résultat et appellent une fois de plus les néo-calédoniens à travailler ensemble pour bâtir l’avenir de ce territoire dans le véritable respect des valeurs de la République, c’est à dire dans le souci d’une parfaite justice sociale, économique et politique pour l’ensemble de la population.

C’est la condition sine qua non du développement de ce territoire et de son avenir pacifique.

En somme la Nouvelle-Calédonie peut et doit devenir un véritable laboratoire pour la rénovation de l’idéal républicain, celui précisément dont la France a tant besoin.

Vive la Nouvelle-Calédonie,

Vive la République.

Vive la France !

 

___________________________________________________________________________

REFRENDUM 2018

COMMUNIQUE NATIONAL 2018

Le dimanche 4 novembre 2018

Ce dimanche 4 novembre 2018, les Néo-Calédoniens ont confirmé leur attachement à la France, en participant massivement à ce référendum au résultat sans ambigüité.

Cet attachement à la France ne doit cependant pas cacher les difficultés.

Les Néo-Calédoniens sont profondément divisés.

Ils l’ont été par des politiques  irresponsables qui – dés les années « 70 » – ont alimenté ressentiments et haines au prétexte d’offrir des droits à une partie de la population par ailleurs maltraitée au cours de leur histoire.

Par manque de courage et d’imagination, « l’indépendance » a été présentée comme seul viatique pour recouvrer une fierté éprouvée, générant une vague de violence incommensurable qui a meurtrie toute la population.

L’émancipation des Hommes comme le nécessaire besoin de justice, auraient pu trouver de nombreuses autres voies.

Les Néo-Calédoniens méritaient mieux.

Plus qu’une « terre de France », la Nouvelle-Calédonie aurait pu renouer avec l’esprit élevé de la France. Que ne l’a-t-elle fait ?

Le peut-elle encore ?

La Nouvelle-Calédonie doit devenir l’exemple de ce qui peut exister de meilleur quand la France décline ses valeurs les plus nobles, Liberté, Egalité et Fraternité et les fait vivre dans une société complexe, soudée par la nécessité de bâtir un avenir commun.

Oui ! La Nouvelle-Calédonie, c’est la France. C’est notre histoire de France depuis plus de deux siècles qui résonne aux noms prestigieux des La Pérouse et de son Astrolabe ou de La Boussole, du contre-amiral français Antoine Bruny d’Entrecasteaux , de l’explorateur français Jules Dumont d’Urville , du capitaine de vaisseau Louis-Marie-François Tardy de Montravel  et se souvient émue des déportés de la Commune de Paris …

Nous savons tout cela. Mais comment ignorer l’histoire du peuple Kanak ? La beauté de la culture mélanésienne, sa poésie entretenue par un rapport si particulier à la nature ?

La Nouvelle-Calédonie, c’est tout cela.

Tout cela ne peut être bradé à la seule fin de complaire à l’esprit du temps qui – loin de se soucier des peuples – ne vise qu’à les enfermer dans des mémoires factices pour mieux les dominer et au final mieux les exploiter.

La France a un rôle à jouer.

Il revient à la France et à la République de construire l’avenir de la Nouvelle- Calédonie en offrant à toute la population – quelles que soient ses origines – une juste place en justice et en fraternité.

C’est précisément l’absence d’esprit français qui a manqué en Nouvelle-Calédonie pour offrir une véritable société apaisée, tournée vers un avenir commun.

Les Clubs « Penser la France » travailleront sans relâche à rappeler ces valeurs pour construire cet objectif supérieur.

______

Notes

(1) Résultats du référendum

https://www.lnc.nc/breve/nouvelle-caledonie/referendum-2018/direct-referendum-56-4-en-faveur-du-non-43-6-pour-le-oui-l-ecart-se-resserre

(2) Un remerciement spécial à  T. Cartier (Nouméa) Responsable fédération Penser la France en Nouvelle Calédonie : Contact : plfcaledonie@penserlafrance.fr – Appel national : 01.73.64.98.68.

___

#penserlafrance

 

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

 

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

#Européennes2024 : BOYCOTT TOTAL ! #PenserlaFrance – 25 avril 2024

_

#Européennes2024 : BOYCOTT TOTAL !

Non au viol de la Nation !

Non au pronunciamiento de la Commission européenne !

BOYCOTT TOTAL des élections !

_

Communiqué national du jeudi 25 avril 2024 – 6H00

____

Tous les jours, l’Europe viole la souveraineté de la France !

Or, sans souveraineté, la France n’est plus une Nation libre !

Mieux, la Commission européenne annonce aujourd’hui par la voix de Mario Draghi (1) et Enrico Letta (2) avec la bénédiction d’Ursula von der Leyen, la mise en œuvre d’un véritable pronunciamiento par l’adoption programmée d’un « 28ème régime » dérogatoire, véritable coup d’Etat contre notre Nation, contre la France.

*

Dans ce contexte d’une gravité sans précédent, participer – sous quelque forme que ce soit – au fonctionnement des institutions européennes, précisément « voter le 9 juin 2024 », c’est devenir complice d’un crime contre la Nation, d’un crime contre la France.

Nous savons tous – pour l’avoir maintes fois démontré – que l’assemblée de Strasbourg n’est pas un Parlement.

Cette assemblée n’a aucun pouvoir législatif, ne représente ni peuple ni nation car seule la France peut se proclamer « Nation libre » pour un « Peuple libre ».

Dans ce contexte juridique et institutionnel, les candidatures prétendument « nationalistes » ou « souverainistes » ne sont au mieux, qu’une immense erreur ; au pire, qu’un leurre criminel.

Ce viol collectif de la Nation, auquel nous invitent à participer partis politiques, syndicats, fondations, associations et tous les médias sous financements publics devrait – tout au contraire – encourager tous les Français amoureux de la France à organiser un véritable soulèvement démocratique.

*

Les clubs « Penser la France » – comme continument depuis 2009 (3) – appellent tous les Français à boycotter massivement le faux scrutin infamant du 9 juin 2024.

Les clubs « Penser la France » appellent les Français à rejoindre toute organisation de résistance contre l’UE inscrite dans la fidélité à l’esprit et au programme du Conseil National de la Résistance (CNR) (4), afin de préparer le sursaut patriotique dont la France a besoin.

D’urgence, la France doit recouvrer toute sa souveraineté militaire et diplomatique, économique et sociale, pour bâtir un véritable avenir de paix et de prospérité en Europe aujourd’hui gravement menacé (5).

Non au viol de la Nation !

Non au pronunciamiento de la Commission européenne ! 

Résister, c’est Boycotter et s’insurger !

_________

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

Source: www.penserlafrance.fr

____

Notes

1 – « Un changement radical est nécessaire » – discours de Mario Draghi prononcé à Bruxelles le 16 avril 2024 par lequel l’ancien président du conseil italien et ancien président de la banque européenne, plaide pour un changement radical de politique dans le contexte international actuel, par la mise en place d’une coopération renforcée sous la forme d’un 28e régime valant intégration approfondie entre les Etats signataires. Un coup d’Etat des élites contre notre peuple.

2 – Enrico Letta – ancien président du conseil italien – a présenté jeudi 18 avril 2024, à Bruxelles, son rapport « Much more than a market » très bien accueilli par les marchés financiers ( !) visant à plus d’harmonisation et de pouvoirs renforcés ;

3 – Les clubs Penser la France appellent à boycotter ces élections européennes depuis 2009, au lendemain de l’adoption du traité de Lisbonne véritable copier-coller du projet de constitution européenne rejeté le 29 mai 2005 par le peuple Français, une haute trahison comme toute la construction européenne ;

4 – En ce sens, voir notamment « #Europeenne2024 : Appel au boycott citoyen des élections européennes du 9 juin 2024 ! » – Un appel du monde du travail et de la gauche véritable emmenée par le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF) que les Clubs Penser la France – organisation gaullo-communiste – ont bien sûr rejoint – https://www.politique-actu.com/opinion/europeenne2024-appel-boycott-citoyen-elections-europeennes-juin-2024/1836271/ ;

5 – L’Union Européenne sous controle OTAN a non seulement été incapable de travailler à la paix au proche Orient mais court aujourd’hui à la guerre générale en Europe en finançant par la dette une guerre ukrainienne contre les intérets stratégiques de la France. Nous devons refuser une Europe va-t-en-guerre !

____________

Samedi 25 mai 2024 : « Montée au Mur des Fédérés 2024 »

_

[NDLR : Comme tous les ans depuis une quinzaine d’année, une délégation des Clubs « Penser la France » – emmenée par JLuc Pujo – participera à cette manifestation.]

_

Montée au Mur des Fédérés 2024

Samedi 25 mai 2024

11h à Place des Fêtes

14h30 départ du cortège vers le Père-Lachaise

Le sang du Mur des Fédérés continue, 153 ans après, d’irriguer la plus belle des espérances !

__

L’histoire est la mémoire des peuples. Les pouvoirs qui la craignent se sont tou­jours méfiés de son ensei­gnement. La bourgeoisie en France a toujours pesé de tout son poids pour minimiser les mouvements et périodes d’émancipation populaire et leurs acteurs. En cela, le traitement de la Commune de Paris 1871 est significatif.

Heureusement, cette mémoire a été entrete­nue par notre association. Les initiatives et les actions des Amies et Amis de la Commune de Paris, ont toujours été liées intimement aux luttes sociales et politiques quand elles s’ins­crivaient dans le prolongement de l’œuvre et des idéaux des communards. Nous continuons sur la même voie, quand nous mettons cette mémoire en parallèle avec les luttes actuelles, pour résister aux attaques contre la laïcité, le droit d’asile des étrangers, les acquis sociaux et démocratiques issus des combats de notre peuple.

Il ne s’agit pas bien sûr de chercher dans l’œuvre de la Commune des recettes toutes prêtes ; mais faire connaître ce moment glo­rieux de l’histoire de notre peuple peut faciliter la recherche de solutions novatrices aux pro­blèmes d’aujourd’hui.

Les communard.e.s sont allé.e.s au bout du possible et ont payé leur courage au prix fort, mais sans jamais tourner le dos à leurs idéaux. C’est grâce à cela que le sang du mur des Fédérés continue, 153 ans après, d’irriguer la plus belle des espérances : celle de l’émancipa­tion universelle, individuelle et collective.

Comme nous le faisons depuis plusieurs années, nous nous rassemblerons place des Fêtes, le samedi 25 mai, où dès 11 h des stands seront installés. Nous pourrons nous y retrouver. Puis nous partirons en cortège à 14 h30 vers l’entrée du cimetière du Père-Lachaise pour nous rendre devant le Mur des Fédérés où auront lieu les prises de parole.

Nous vous attendons très nombreuses et nombreux, pour manifester votre volonté de suivre les traces des communard.e.s qui mon­tèrent à « l’assaut du ciel ».

Source:

https://www.commune1871.org/nos-actualites/vie-de-l-association/2024/1661-editorial-avril-2024

Mercredi 29 mai 2024 – Manifestation Anniversaire du Vote référendaire du 29 mai 2005 – PARIS – 19H00 (Pour une Constituante)

__

Comme chaque année, tous les 29 mai, nous nous réunissons à l’Appel de l’association « Pour une Constituante » pour fêter l’anniversaire du « NON » des français au Traité Constitutionnel Européen (TCE) le 29 mai 2005.

Le résultat de ce referendum a été piétiné par les exécutifs de gauche et de droite qui en février 2008 ont adopté honteusement la procédure de ratification du traité de Lisbonne, véritable copier-coller du texte rejeté par le peuple souverain en 2005. Une forfaiture du Parlement Français.

En cette année d’élections européennes – pour une fausse assemblée/ faux Parlement –  nous appelons à célébrer cet anniversaire du vote de 2005 par des rassemblements partout en France !

___

#PenserlaFrance

Comme tous les ans, une délégation des Clubs « Penser la France » emmenée par Jean-Luc Pujo

participera à cette manifestation et JLPujo prendra la parole.

__

A Paris ce sera

le Mercredi 29 mai 2024

à 19h00 

dans le jardin des Tuileries en face du 226 rue de Rivoli à côté de la plaque qui commémore la naissance de la République en 1792.

source:

https://www.pouruneconstituante.fr/

8 Mai 1945 : Capitulation de l’Allemagne ! N’oublions jamais !

_

_

Images couleurs inédites de la joie à Paris le 8 Mai 1945 suite à la capitulation de l’Allemagne.

Commercialisé en extrait par l’atelier des Archives www.atelierdesarchives.com

Dimanche 12 mai 2024 : « Fête nationale de Jeanne d’Arc 2024 – Fête du patriotisme » (Penser la France) – 18H30 – Paris

_

__

Une rose pour #Jeanne …

C’est fait !

#JeanneMai2024

#PenserlaFrance

_____

ANNULATION

PARIS – 17H00

MANIFESTATION ANNULEE

en raison de la Météorologie

PLUIES & ORAGES sur PARIS (17h00/20h00)

____

« Fête nationale de Jeanne d’Arc 2024 – Fête du patriotisme »

(Penser la France)

Chaque année, les Clubs « Penser la France » célèbrent la « Fête nationale de Jeanne d’Arc – Fête du patriotisme » instituée par la Loi républicaine du 10 juillet 1920 [*].

Cette année 2024, un rassemblement national sera organisé avec dépôt de gerbe de fleurs :

Dimanche 12 mai 2024

à 18H30

Place Saint Augustin – 75008 Paris 

Dépôt de gerbe de fleurs avec prises de parole

notamment de Jean-Luc Pujo (Penser la France)

Contact organisation :

penserlafrance@penserlafrance.fr

06.83.23.66.64

_____

A tous les Français patriotes, républicains, où que vous

soyez en ce jour si particulier,

nous vous souhaitons une très belle

« Fête nationale de Jeanne d’Arc 2024 –

Fête du patriotisme ».

Les Clubs « Penser la France »

___

(*) Proposition de loi  – Journal officiel n°699 – annexe au procès-verbal de la 2ème séance du 14 avril 1920 ;

Note: Il existe en France deux fêtes nationales « Jeanne d’Arc » : l’une religieuse célébrée par l’Eglise catholique à la fin du mois de mai ; l’autre républicaine, célébrée tous les 2ème dimanche du mois de mai. La ville d’Orléans fête également chaque 8 mai, l’anniversaire de la libération de la ville par Jeanne (8 mai 1429). Le défilé créé par le Front National le 1er mai n’a aucune existence juridique et historique.

_____________

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

Source: www.penserlafrance.fr

#POUTINE 2024 et #TRUMP 2024 : « Les piliers de la stabilité mondiale » (Penser la France) – 20 mars 2024

–  Communiqué National –

Mercredi 20 mars 2024 – 22h00

*

La réélection de Vladimir Poutine à la tête de la Russie – ce dimanche 17 mars 2024 – est une immense bonne nouvelle pour la paix mondiale.

Face aux soubresauts que la gouvernance mondiale inflige à l’Europe comme à la France, mettant en danger à plusieurs titres l’avenir commun de l’humanité, nous avons besoin de piliers militaire et diplomatique solides.

Une Russie libre est de nature à contrecarrer les plans de la gouvernance mondiale.

Mais cela reste insuffisant.

La réélection de Donald Trump à la Maison blanche en novembre 2024 est une condition indispensable pour assurer la paix dans le monde.

Conformément à l’analyse que les clubs Penser la France défendent depuis quinze ans – en totale opposition avec l’ensemble des partis politiques, des syndicats et des médias français sous contrôle OTAN – cette double élection 2024 est de nature à faire naitre une profonde espérance.

La France comme l’Europe sont totalement sous contrôle de l’OTAN, pilier de la gouvernance mondiale.

Il faut d’urgence libérer la France.

Des puissances indépendantes et conscientes de leurs responsabilités internationales, emmenées par Vladimir Poutine en Russie et Donald Trump aux Etats-Unis sont de nature à nous aider à remplir cet objectif essentiel.

Les clubs « Penser la France » encouragent les Français à recouvrer par tout moyen leur pleine souveraineté afin de garantir un avenir de paix à la France.

Un des actes majeurs des prochaines semaines consistera à refuser toute participation électorale aux prochaines élections du pseudo parlement européen.

La France souveraine doit absolument refuser toute compromission avec l’Union Européenne qui la corrompt pour la démanteler avec la complicité insupportable d’élites totalement corrompues.

_____________________

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

Source: www.penserlafrance.fr

 

 

 

 

 

 

#GAZA2024 : « Mort cérébrale des Nations-Unies – Fin de l’#ONU » (#PenserlaFrance) – 16 mars 2024

__

Communiqué national

Samedi 16 mars 2024 – Paris – 18H00

*

Avec plus de 30.000 morts à Gaza, l’intervention militaire de Tsahal – armée officielle d’Israël, Etat membre de l’Organisation des Nations-Unies – revêt un caractère tragique et insupportable.

Le silence des pays membres de l’OTAN signe l’échec magistral de l’Organisation des Nations Unies, impuissante à stopper la commission de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

La Charte de San Francisco peut dorénavant être considérée comme caduque. L’échec de l’ONU patent.

Le rôle absolument néfaste du Conseil de sécurité impuissant à respecter ses valeurs – à les faire respecter – doit être dénoncé. Le « droit de veto » a fini d’invalider l’ordre mondial accouché en 1945.

D’évidence, il nous faut organiser un nouvel ordre international.

Aujourd’hui, il nous faut réaffirmer solennellement notre croyance dans les valeurs fondamentales proclamées par la Charte de la SDN comme de l’ONU, retrouver l’ambition des pères fondateurs en réaffirmant comme priorité :

  • « Notre foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites» (Charte de l’ONU – 1945) ;
  • « De développer la coopération entre les nations et pour garantir la paix et la sécurité (…) ne pas recourir à la guerre, entretenir au grand jour des relations internationales fondées sur la justice et l’honneur, observer rigoureusement les prescriptions du droit international, reconnues désormais comme règle de conduite effective des Gouvernements» (Traité de Versailles – Pacte de la Société des Nations – 28 juin 1919).

Il faut bâtir un nouvel ordre mondial en consacrant le rôle essentiel des nouvelles puissances – notamment les pays des BRICS* – avec les grands pays africains, asiatiques et sud-américains.

Il faut enfin en finir avec le « droit de Veto » des membres permanents du Conseil de sécurité, en finir avec l’idée même de « membre permanent ».

*

Après cinq siècles de performances époustouflantes, la France n’a plus de diplomatie.

La France a failli, indigne du rôle que la communauté internationale a entendu lui reconnaitre en 1945.

Voix originale au service de la paix, la France est aujourd’hui une voix de surenchère, une voix de la guerre. Quel retournement tragique !

Depuis l’alignement total de notre diplomatie sur les désidératas étatsuniens – avec Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner – puis l’effondrement de notre diplomatie avant son démantèlement – avec Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian – la France a perdu tout crédit international.

Nous pouvons ici regretter le silence assourdissant de la haute fonction publique française et plus particulièrement des diplomates français qui ont assisté stupéfaits à la faillite du Quai d’Orsay, à l’abandon de sa culture légendaire, de son efficacité redoutable.

Quel silence insupportable.

*

Les clubs Penser la France appellent l’ensemble des dirigeants politiques français à retrouver l’ambition de construire un nouvel ordre international autour des valeurs fondamentales notamment de maintien de la paix et de la sécurité internationale, du développement entre les nations de relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes.

Ainsi permettre à la France de retrouver un rôle mondial en assurant la promotion de ses valeurs comme des nouveaux acteurs indispensables pour les servir.

A nous d’accoucher des nouveaux René Cassin ou Aristide Briand.

*

Nous savons que tout nouvel ordre mondial est accouché dans la douleur. 1919 comme 1945.

La première ambition française ne consisterait elle pas à faire mentir l’histoire ? À porter ce nouvel ordre mondial par la voie de la paix ? Eviter un nouveau conflit mondial ?

Et puisque, une fois de plus, tout finit par les commencements, redonner au Moyen-Orient un rôle central au service de la paix ? De la paix entre juifs et musulmans, chrétiens ? Israéliens et palestiniens ?

La question palestinienne est bel et bien notre « brèche socratique » (a) !

Dans cet esprit, les clubs Penser la France militent depuis plus de dix ans pour le déplacement du siège de l’ONU à Jérusalem, consacrée comme capitale mondiale de la paix (b).

La création d’un Etat palestinien viable au côté d’un Etat d’Israël – avant la mise en place d’une confédération régionale – ne pourrait-elle pas être proposée à la famille Rothschild qui finirait par l’accepter ?

La France élevée pourrait utilement travailler à ces nobles propositions.

Voilà de quoi bâtir une nouvelle et réelle ambition française : Travailler une nouvelle fois à la paix mondiale.

__

Notes :

  • (a) L’expression appartient au Philosophe Manuel DE DIEGUEZ.
  • (b) « Pour le transfert du siège de l’ONU à JÉRUSALEM ! » – Jérusalem sous statut international ! Capitale de l’Humanité ! Pétition Mondiale (PENSER LA FRANCE) – https://www.politique-actu.com/osons/jerusalem-onu/28/

(*) Les BRICS+ sont un groupe de dix pays : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, Égypte, Émirats arabes unis, Éthiopie et Iran.

_____________________

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

Source: www.penserlafrance.fr

 

 

 

 

 

 

« #Manouchian by #Macron : une profanation spirituelle et politique » (Penser la France)

_

Communiqué de presse

Mercredi 21 février 2024 – 5H00

 

Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, les FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés au Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, fut décapitée quelques mois plus tard.

Dans sa lettre d’adieu, Manouchian disait son espérance : « Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. »

Quelle serait cette mémoire digne si elle jurait avec l’esprit et la réalité du combat  de ces Hommes ?

Or, aujourd’hui, tout de la panthéonisation du couple Manouchian  jure avec cette réalité.

Comme hier, en 2007 – avec l’insupportable Nicolas Sarkozy instrumentalisant la mémoire du jeune résistant Guy Môquet – Emmanuel Macron tente avec Manouchian de taire la vérité –  l’appartenance politique symbolique des résistants de la première heure – au seul profit de l’identité arménienne de ce couple militant.

Un certain nombre d’intellectuels et d’historiens crient d’ores et déjà et tout naturellement au scandale !

« Panthéoniser les Manouchian », en les isolant de leur « groupe combattant, traqué, arrêté et torturé par la police française avant d’être livré à la Gestapo » et refuser de célébrer les 23 pour ce qu’ils ont été, des résistants communistes français et étrangers, juifs et non juifs, dont le « combat s’inscrit dans nos luttes antiracistes, antifascistes et anticolonialistes d’aujourd’hui », constitue une « trahison », pour l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) (1).

L’historienne Annie Lacroix-Riz rappelle à son tour qu’ « À Paris ou en région parisienne, cinq groupes étaient chargés des attentats. Dans celui de Missak Manouchian, un des deux Arméniens des 23 militants condamnés par un tribunal militaire allemand et des 22 exécutés en février 1944 au Mont-Valérien, figuraient six juifs polonais, dont Marcel Rajman, trois juifs hongrois, une juive roumaine, Olga Bancic, cinq Italiens, un Espagnol, deux Polonais et trois Français non juifs. (…) L’action armée, qui visait, à Paris, à transformer la capitale de plaisir de l’occupant en enfer, et qui y parvint, s’inscrivait dans l’action armée générale des Francs-Tireurs Partisans, français et MOI, à travers la France (…) Les sabotages d’usines et de voies ferrées, calamiteux pour les transports et les effectifs de la Wehrmacht, surtout dans le Sud-Est et le Sud-Ouest, eurent un « effet » redoutable. Ils posèrent les métallurgistes et les cheminots en fer de lance contre l’envahisseur des ouvriers de France, français et immigrés ». (2) (3)

L’historienne émérite poursuit : « Les groupes « urbains » de combat se livraient aussi à ces actions, tel « Carmagnole-Liberté » de Lyon et du Sud-Est. Son seul survivant communiste, Léon Landini (4)(5)(6), 98 ans, qui en a conservé le drapeau n’a jamais été personnellement contacté par les services de la présidence de la République ». Une honte comme un aveu.

Avec cette profanation spirituelle et politique, que cherche-t-on à occulter ?

«  Personne jamais ne pourra ternir l’amitié qui nous lia, juifs et chrétiens Français, Arméniens, Polonais et Allemands de la M.O.I et de la FTPF. Camarades parce que Communistes et patriotes, parce que hommes et femmes épris de liberté et de paix » écrivait Max Léon(7) Capitaine FTPF en 1984.

Personne ?

Emmanuel Macron opère bel et bien un véritable détournement de la réalité, en violation de l’héritage communiste de la France, en violation totale de la réalité historique et surtout de l’esprit de ces hommes qui se sont engagés pour la France au péril de leur vie.

Ainsi, nous comprenons qu’en occultant la nature profonde de l’engagement communiste de ces Hommes, les néolibéraux qui nous gouvernent tentent de falsifier notre réalité historique et en cela, nous insultent deux fois : ils insultent ces Hommes morts pour la France ; ils insultent leurs héritiers : tous les Français libres qui se sentent redevables de leurs combats.

Les Clubs Penser la France déplorent la falsification historique opérée par le président de la République, Emmanuel Macron, et invitent tous les Français à s’interroger sur l’intention dissimulée de ce détournement.

L’hommage à Missak Manouchian ne pouvait être autrement qu’un hommage à cette classe ouvrière aux multiples origines – pour beaucoup militants communistes – éprise de liberté, « restée dans sa masse fidèle à la patrie profanée » (Mauriac).

Comment accepter – une nouvelle fois – de voir piétiner le « Parti des fusillés » ?

__

  • +
  • Interview sur BLAST : « PANTHÉONISATION : COMMENT MACRON A REFUSÉ D’INVITER LE DERNIER CAMARADE VIVANT DE MANOUCHIAN »
  • *

_____________________

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

Source: www.penserlafrance.fr

 

 

 

 

 

« Badinter, Delors, Veil : les vaches sacrées de la France effondrée » (Penser la France) – 15 février 2024

[Photo : Robert Badinter, Jacques Delors et Simone Veil]

_

Communiqué national

Jeudi 15 février 2024 – 5h00

« Les vaches sacrées font les meilleurs hamburgers »

Marc Twain

*

La disparition de ces trois personnalités incontournables – et le lamento pénible qui les accompagne – n’en finit pas d’exaspérer tout patriote Français.

Badinter, Delors, Veil sont à l’image de notre triste période : pas d’écrivain, pas d’intellectuel, pas de visionnaire.

Tous ont d’ailleurs terminé leur vie par une apologie suffocante de l’occupant méphistophélique de l’Elysée. Tout est dit.

Bénéficiaires d’une médiatisation surréaliste et théâtreuse depuis 40 ans, sans véritable projet d’élévation et d’émancipation nationale, ces personnalités omniprésentes sont devenues les vaches sacrées de notre modernité en toc.

 Mais que d’échecs sous d’apparents succès !

– L’avènement de l’Europe post nationale n’en finit pas de détruire l’Etat et pour finir la Nation ;

– L’abolition de la peine de mort – sans peine de substitution – a provoqué l’effondrement douloureux de l’architecture de notre système pénal français avec les conséquences immenses que nous ne finissons pas de payer ;

– La promotion insensée du droit à l’avortement –  qu’il ne s’agit nullement ici de remettre en cause – devenu contraception généralisée, menace maintenant notre pérennité. Rien que cela.

Trois idées magistrales – trois projets de morts – Fin de la France.

En réalité tout a été fait – c’est le projet dissimulé – pour affaiblir la France, notre Nation ; mieux, la vider de toute ambition, de toute culture de Puissance.

Car la pérennité de la France a bien quelque chose à voir avec la notion de Puissance.

Imagine-t-on les Etats-Unis, Israël, la Russie, la Chine… renoncer à ce qui fait l’apanage de l’Etat Nation ? De sa toute-puissance ? Le droit de vie et le droit de mort ? La puissance de la démographie ? Le droit de battre monnaie ? Celui de  faire la guerre ?

Mais qui donc cherche – une fois de plus – à en finir d’avec la France ?

Président du Conseil constitutionnel ; président de la Commission européenne ; présidente du Parlement européen : ces trois personnalités ont pleinement œuvré à la défaite de la France, à la soumission de notre ordre juridique et politique national à un ordre paneuropéen, chargé de la démanteler.

Dans l’intérêt de qui ? Au service de quelle chimère ?

Nos trois hérauts ont été ni plus ni moins que les artisans identifiés de notre faillite magistrale.

Et vous prétendez les honorer ?

Patriotes Français, ce sera sans nous.

_____________________

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.

Source: www.penserlafrance.fr