SAMEDI 20 MARS 2021 : MANIFESTATION en hommage combattant au CNR (VIDEOS discours)

18 mars 2021

__

__

 

LIRE LE DISCOURS de Jean-Luc PUJO, président des Clubs PENSER LA FRANCE

« Manifestation en hommage combattant au CNR » Discours de Jean-Luc PUJO,

président des Clubs « Penser la France » Samedi 20 mars 2021

_

Le PRCF en compagnie du média Reconstruire, du collectif Citoyens Souverains, et des clubs “penser la France”, le 20 mars 2021 au 48 rue du Four a rendu hommage au CNR et à l’élaboration de son programme “Les jours heureux”.

Liste des intervenants : -Sacha Mokritzky, responsable de la revue Reconstruire (https://www.reconstruire.org/) -Gwenaela Coprani, membre de Citoyens Souverains (http://citoyens-souverains.fr/) -Jean-Luc Pujo, président des clubs penser la France (https://www.penserlafrance.fr/) -Fadi Kassem, secrétaire national du Pôle de Renaissance Communiste en France (https://www.initiative-communiste.fr/).

__

15 mars prochain, date anniversaire de la signature des « Jours heureux »”

MANIFESTATION en hommage combattant au CNR

“ILS NOUS INSPIRENT !”

SAMEDI 20 MARS 2021

10H30

48 RUE DU FOUR PARIS 75005

(métro Mabillon) 

_

A PARIS et PARTOUT EN FRANCE !

Alors que l’épidémie flambe à nouveau et que notre pays paie au prix fort la casse maastrichtienne pluri-décennale de l’hôpital et du soin, de la recherche vaccinale et de l’appareil productif, l’équipe Macron-Castex aux ordres du MEDEF, du CAC 40 et de l’Union européenne empile les lois liberticides (« sécurité globale », état d’urgence multiforme…), les contre-réformes (lycée, université, recherche…), les abandons de la souveraineté populaire et les attaques antisociales de toutes sortes (indemnisation du chômage, retraites, APL…) validant dans la foulée l’énorme vague de fusions capitalistes (Renault, PSA, Chantiers navals, Alsthom, etc.), de délocalisations et d’euro-privatisations (EDF, ADP, SNCF…) décidées par le grand patronat dès avant l’apparition du virus. C’est ainsi que l’entreprise Sanofi, gavée d’argent public mais devenue incapable de produire par elle-même un vaccin antiviral au pays de Pasteur, supprime des postes de chercheurs en pleine pandémie, augmente les dividendes des actionnaires, et déserte de plus en plus le territoire national !

Face à cette situation cauchemardesque, nombre de citoyens désespèrent, non seulement en raison de la crise sanitaire et de la manière chaotique dont elle est traitée par le pouvoir, non seulement en raison du chômage et de la précarité, voire de la misère qui galopent, mais parce que des millions de jeunes et de membres des classes populaires et des couches moyennes ne voient plus le bout du tunnel, pris en étau qu’ils sont entre le projet néolibéral inhumain de Macron et l’alternative haineuse du lepénisme.

Pour porter l’espoir d’une contre-attaque progressiste, pour accuser ensemble le trio mortifère Macron-MEDEF-UE, pour nourrir l’aspiration des travailleurs en lutte à la convergence des luttes et au « tous ensemble en même temps », les militants du mouvement populaire doivent agir ensemble. C’est dans cet esprit que le PRCF propose qu’aux alentours du 15 mars prochain, date anniversaire de la signature des « Jours heureux », le programme social transformateur du CNR, des manifestations mobiles ou statiques grandes ou moins grandes selon les possibilités soient organisées dans le pays, si possible de manière unitaire, avec prises de parole plurielles et tractages communs ou pluriels. Nous divergeons sur bien des questions, mais tous nous pouvons et devons exiger ensemble :

  • – Des moyens massifs pour l’hôpital et pour les travailleurs du soin;
  • – Assez d’argent public distribué sans contrôle au grand capital qui s’en sert pour délocaliser et s’emparer des sociétés nationalisées;
  • – Maintien intégral des salaires pour les personnes en chômage technique et pour les travailleurs indépendants frappés par la crise;
  • – Taxation du grand capital et des grandes fortunes qui doivent payer la crise au lieu de s’enrichir sur le dos de tous;
  • – Suspension sine die immédiate, voire abrogation pure et simple, des contre-réformes en cours ou en prévision, des plans de licenciements, des délocalisations, des fusions et des privatisations capitalistes ;

chaque organisation participante étant libre par ailleurs de développer ses propres thématiques sur ses tracts et dans sa prise de parole. Bien entendu, les travailleurs en lutte doivent être invités à s’exprimer à cette occasion et la solidarité matérielle de tous doit s’exercer à leur endroit.

En cette sortie du solstice d’hiver où la lumière gagne peu à peu sur la nuit, montrons que le mouvement syndical et les organisations progressistes sont capables, en s’unissant dans l’action, d’exprimer la colère, d’ouvrir l’avenir et de nourrir la contre-attaque.

 APPEL initial du PRCF -Pole de renaissance du communisme en France.

Les Clubs “Penser la France” soutiennent totalement cet appel et participeront à ces manifestations partout en France où cela sera possible !

__