« La Police au piège » (Penser la France) – 30 novembre 2020.

30 novembre 2020

_

Communiqué national des Clubs “Penser la France”

Lundi 30 novembre 2020 – 23H30

La Police française se trouve aujourd’hui – comme plusieurs fois dans le passé – au centre d’accusations de violence qui démontrent – beaucoup s’y emploient – l’abandon de tout esprit républicain.

La Police est piégée. Doublement.

Elle est d’abord piégée par tous ceux qui – gouvernements successifs – ont travaillé à l’instrumentaliser, à réduire ses moyens matériels et humains, tout en proclamant haut et fort un soutien indéfectible à une institution peu à peu paupérisée et même désorganisée.

Elle est piégée, ensuite, par elle-même, par ses syndicats de police – carriéristes et dépassés – qui ont sans cesse privilégié les solutions indemnitaires aux réponses politiques, le silence pour acheter la paix d’un corps social qui souffrait.

Combien d’indemnités versées pour masquer démissions, suicides, dépressions ?

N’a-t-on pas vu – il est vrai – les policiers eux-mêmes s’enivrer de leur propre violence ? Légitimer l’inadmissible sur des manifestants pacifiques, désarmés ?

Qui peut oublier les amputés ? Les éborgnés ?

Et qui pour oublier ministres et préfets démagogues jusqu’à la nausée ?

*

Police flattée – Sarkozy, Hortefeux, Valls, Castaner, Darmanin – la voilà aujourd’hui mise au pilori. Trahie.

Qui est surpris ?

Rien n’est épargné à cette institution qui – mal dirigée par de mauvais chefs – n’a pas su défendre le cœur de sa mission : En République, « pleine Liberté » rime avec « Ordre juste ».

Qui pour le rappeler ? L’incarner ?

*

Année après année, les Citoyens français assistent impuissants à la sape de toutes nos institutions.

Derrière la République, il faut le dire, c’est la France qui est visée.

La Police par son rôle central pourrait redevenir le symbole de notre redressement républicain. Celui d’une certaine idée de la France.

Mais qui veut encore d’une France indépendante, souveraine, debout ?

___

#penserlafrance

CONTACT: penserlafrance@penserlafrance.fr – 01.73.64.98.68

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un  « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques et au-delà tous citoyens militants pour l’indépendance de la France.

Les Clubs « Penser la France » militent pour les trois sorties immédiates : Sortie de l’OTAN – Sortie de l’UE – Sortie de l’EURO.